Tchad : 1 209 réfugiés participent aux épreuves du baccalauréat 2020

Tchad : 1 209 réfugiés participent aux épreuves du baccalauréat 2020

Djafar Abakar Issakh fait partie des 141 candidats qui composent le baccalauréat au centre de Farchana, centre temporaire ouvert en 2020 pour faire face aux challenges du coronavirus. Le centre d’examen est dans le camp de Farchana, ce qui est une première au Tchad et témoigne à suffisance de la bonne collaboration entre le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés et le gouvernement tchadien par le truchement de l’Office National des Examens et Concours du Supérieur (ONECS).


Dans ce nouveau centre, le déroulement des examens s’adapte au contexte de la pandémie. Afin de minimiser le risque de contracter ou de propager le coronavirus, les consignes édictées par les autorités tchadiennes et l’Organisation Mondiale de la Santé sont scrupuleusement respectées.
Les candidats tchadiens qui composent avec les réfugiés dans ce centre temporaire à la faveur du plaidoyer du HCR n’ont pas caché leur sentiment de joie et ont témoigné leurs profondes gratitudes à l’Etat tchadien, au HCR et ses partenaires techniques et financiers dont le Gouvernement Américain à travers son Bureau of Population, Refugees and Migration (BPRM). Ahmat Issa Tahir, 21 ans, candidat tchadien : « je souhaite que ce centre soit maintenu pour les années à venir ». C’est un véritable ouf de soulagement pour des centaines de jeunes réfugiés et tchadiens de Farchana qui parcouraient plus de 60 km pour aller composer à Hadjer Hadid (province de Ouaddaï, département d’Assongha).


Pour l’année 2020, 1 209 candidats réfugiés dont 57% de filles/femmes qui composent du 17 au 22 août 2020, la première session du Baccalauréat sur l’ensemble du territoire tchadien au profit de 87 500 élèves.
Grâce au HCR et ses partenaires, les réfugiés candidats officiels au baccalauréat du camp de Gaga (60 km de Farchana) ont été transportés et hébergés dans un centre aménagé dans le camp de Farchana proche des lieux d’examens. Durant toute la période d’examens, leur transport (Aller-retour) vers le nouveau centre d’examen, leur alimentation, sécurité et prise en charge médicale ont été assurés par le HCR et ses partenaires.


Fannya Moussa Ali, candidate réfugiée venue du camp de Gaga a accouché d’une fille à la veille du premier jour des examens. Nafida Adam Djibrine a quant a-t-elle perdu son bébé de sexe masculin à quelques heures du lancement du baccalauréat. Les deux candidates ont été correctement prises en charge par les partenaires IRC, JRS et APLFT pour leur participation aux épreuves.
Procédant à l’ouverture des enveloppes des premières épreuves, le Sous-Préfet de Farchana, M. Ali Abdoulaye Kadoyo a appelé les candidats à « être attentifs, calmes et sereins pour un bon déroulement des examens en cette période de crise sanitaire mondiale ». Il se réjouit de l’ouverture de ce centre en période de Covid-19 : « Merci au HCR pour ce partenariat agissant. Ensemble, nous devront dès à présent nous impliquer tous pour la pérennité de ce centre de baccalauréat à Farchana ».


Monsieur Comlan Georges Dagbelou, le chef de la Sous Délégation HCR Farchana par intérim a salué le partenariat entre le HCR et le Gouvernement Tchadien : « C’est l’occasion pour le HCR de remercier et de féliciter le Gouvernement tchadien pour ses efforts inlassables dans le souci d’offrir une éducation de qualité, inclusive et équitable en faveur des jeunes tchadiens et réfugiés. L’ouverture du centre de Farchana cette année constitue une illustration de plus qui fait du Tchad, une référence mondiale en matière d’offre d’éducation aux populations réfugiées ».

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :