Spécial Coton Tchad : la renaissance du Phénix

Spécial Coton Tchad : la renaissance du Phénix

Avant l’exploitation du pétrole, l’économie tchadienne reposait en partie sur l’agriculture et par ricochet sur le coton. Mais, en 2003, l’or noir qui a jailli des tréfonds de Doba a fait de l’ombre à l’or blanc. Nous vous proposerons une série d’articles sur la Coton Tchad – Société Nouvelle, afin de montrer le rôle important que peut jouer la filière coton dans la relance de l’économie tchadienne.

Créée en 1972, la Société cotonnière du Tchad ou CotonTchad est un organisme public dont la plus grande part est détenue par l’État tchadien. Avec ses neuf usines d’égrenage du coton, situer toutes dans le sud du pays notamment Sahr, Koumra, Moundou, Kelo, Gounou-Gaya, Léré, Pala, Kyabe, la Coton Tchad était l’un des principaux piliers de l’économie tchadienne, à qui il procurait jusqu’à 80% de ses revenus des exportations.

Avec ses 2 200 employés et plus de 390 000 producteurs de coton, l’actuelle Coton Tchad fait vivre près de 3 millions de personnes. Les différents problèmes qu’a connus la société après l’exploitation du pétrole ont conduit à sa restructuration par l’État en janvier 2012. La société cotonnière du Tchad devient donc Coton Tchad SN.

Depuis octobre 2016, la Coton Tchad-SN est présidée et dirigée par Mohamed Ibni Oumar Mahamat Saleh. Le dynamisme, la vision innovante et l’esprit d’équipe impulsés par le nouveau Président Directeur Général de la société ont permis de relever plusieurs défis. Notamment, l’enlèvement et le ramassage du coton, la paie des cotonculteurs, le renouvellement de la flotte de la société et de ses six usines d’égrenage, etc.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :