Sous-région : l’ABN lance un programme d’adaptation aux changements climatiques

L’Autorité du bassin du Niger (ABN) en partenariat avec la Banque africaine pour le développement (BAD) ont procédé au lancement officiel d’un programme intégré de développement et d’adaptation aux changements climatiques dans le bassin du Niger (PIDACC/BN). La cérémonie a lieu ce 2 mai à N’Djamena.

Le PIDACC/BN, négocié en octobre 2018 à Abuja au Nigéria puis approuvé par le conseil d’administration de la BAD le 07 novembre 2018, est un programme qui contribuera à renforcer la résilience des populations et des écosystèmes aux changements climatiques dans le bassin du Niger. Il permettra de lutter contre la pauvreté et l’insécurité tout en restaurant les écosystèmes dégradés

L’objectif global de ce programme est de favoriser l’amélioration de la résilience de l’écosystème du fleuve Niger et des populations par une gestion durable des ressources naturelles. Le secrétaire exécutif de l’ABN M. Abderrahim Bireme Hamid lui affirme que les Etats membres de l’ABN mutualiseront leurs efforts pour relever les différents défis. « Pour relever ces défis, les Etats membres de l’ABN, reconnaissant la communauté d’intérêt qui les lie dans la gestion concertée des ressources en eau du bassin, ont décidé de renforcer la coopération et la mutualisation de leurs efforts et moyens pour une meilleure valorisation des ressources au profit des 16 millions de personnes du bassin. »

 Le programme vise aussi à réduire l’ensablement du fleuve Niger, améliorer la capacité d’adaptation des populations aux changements climatiques, améliorer la gestion des ressources naturelles, la gestion intégrée des écosystèmes, la protection de la biodiversité et la restauration de la fertilité des sols.

Selon le ministre de l’environnement, de l’eau et de la pêche M. Sidick Abdelkerim Haggar, toutes les dispositions seront prises pour la mise en œuvre de ce programme. « Il me plait de rassurer les partenaires financiers du PIDACC que l’ABN et ses Etats membres prendront toutes les dispositions idoines pour une mise en œuvre efficace et efficiente de ce programme à tous les niveaux afin de contribuer à la préservation des écosystèmes du bassin et à la réduction de la vulnérabilité des populations face aux effets du changement climatique », a-t-il déclaré lors du lancement dudit programme

Le coût du PIDACC/BN est évalué à 232 millions de dollars américains soit 132 milliards de francs CFA dont 80 % est constitué des dons.

Participants au lancement du PIDACC/BN

L’autorité du Bassin du Niger (ABN) est l’une des plus anciennes Organisations intergouvernementales africaines composée de neuf pays : le Burkina, le Bénin, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Nigeria, et le Tchad. Elle a pour mission de promouvoir la coopération entre les pays membres et d’assurer un développement intégré du bassin dans tous les domaines par la mise valeur de ses ressources notamment sur les plans de l’énergie, de l’hydraulique, de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, de la pisciculture, de la sylviculture, de l’exploitation forestière, des transports et communication et de l’industrie.

Laisser un commentaire