Société : Les mendiants raflés à N’Djaména seront remis à leur famille, les étrangers seront expulsés

Société : Les mendiants raflés à N’Djaména seront remis à leur famille, les étrangers seront expulsés

Les mendiants raflés hier lundi 19 juin 2017, dans les coins et recoins de la capitale, N’Djaména par la Police nationale sont casernés à l’Ecole de Police de Diguel. Des centaines des mendiants, ramassés devant les banques, les feux tricolores, les marchés, autour des mosquées et autres endroits sont casés, dans la vaste cour de l’Ecole de Police. Parmi eux, des personnes du troisième âge, des enfants de moins de cinq ans (5), des personnes présentant un handicape.  

Ayant appris la nouvelle, les parents et proches des mendiants se sont rués en masse  devant l’Ecole de Police où il a fallu une intervention musclée des éléments de la Police pour les dissuader à se disperser. Cette rafle est justifiée d’après des sources policières pour de mesures de sécurité avec l’approche des fête de Ramadan, et par rapport à la montée du terrorisme dans le monde. Ils constituent un danger pour la sécurité publique.

D’autres sources  nous renseignent que des voies sont entrain d’être étudiées pour une éventuelle expulsion des mendiants étranger. Ceux de nationalité tchadienne, rejoindront leurs familles respectives avec un avertissement.

Les avis des citoyens divergent sur la rafle des mendiants. Pour d’aucun c’est un ouf de soulagement parce que ces mendiants “agacent trop avec leur insistance”. D’autres trouvent que, ramasser ces personnes démunies, est injuste et inhumain. 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :