Société : le projet SWEDD intègre l’approche LQAS pour ses enquêtes

Société : le projet SWEDD intègre l’approche LQAS pour ses enquêtes

Le SWEDD (Sahel Women’s Empowerment and Demographic and Dividand) à travers  projet autonomisation des femmes et dividende démographique au sahel organise à N’Djamena, du 26 au 30 novembre 2018 un atelier de formation sur l’approche LQAS (Lot Quality Assurance Sampling) pour l’évaluation de base de connaissances, attitudes et pratiques en matière de santé de la reproduction dans le cadre de la mise en œuvre de la campagne pour le changement social et comportemental, des espaces sûrs et des clubs de maris.

Cette formation sur l’approche LQAS en français « échantillonnage pour l’assurance qualité par lot », qu’organise le projet SWEDD, regroupe des participants venus du Tchad, du Burkina Faso, de la Cote d’Ivoire, du Mali, de la Mauritanie, et du Niger. L’atelier a pour objectif principal de montrer aux responsables de suivi-évaluation, et des membres des espaces sûrs et des écoles des maris, est de montrer aux participants comment préparer, réaliser et exploiter les résultats d’une enquête LQAS, en donnant des conseils utiles et en partageant les leçons tirées de l’expérience de terrain à chaque étape du processus.

Il est attendu à la fin de cette formation, une bonne compréhension de l’approche LQAS et son application à l’enquête de base sur les connaissances, attitudes et pratiques en matière de santé de reproduction (méthode d’échantillonnage, collecte et analyse des données). A cet effet, les formateurs utilisent des présentations en plénière et des travaux de groupes pour finaliser et adapter la méthodologie et l’ensemble des outils au contexte spécifique de chaque pays compte tenu de la sensibilité des sujets qui y seront abordés.

La représentante de l’UNFPA, Mme Edwige Adekabi Domingo, explique qu’on ne peut pas utiliser les méthodologies et outils classiques de la gestion axée sur les résultats pour mesurer les effets et l’impact des interventions transformatrices du SWEDD, tirer les leçons idoines en vue d’un passage à l’échelle et également la pérennisation des acquis. C’est pourquoi, d’après elle, l’approche s’adapte le mieux pour mesurer et produire les évidences attendues de l’initiative SWEED sur les cibles touchées et sur les générations futures.

Le secrétaire d’Etat à l’Economie et à la Planification du Développement, Hissein Tahir Sougoumi, complète que l’approche LQAS est une méthode excellente qui a été expérimentée et développée par plusieurs institutions dans les années 1920 et qui a donné un résultat. Selon lui, cette formation va dans le même sens et cela permettra d’évaluer le projet tout en analysant les données en lien avec les thématiques du SWEDD, et qui sont recueillies auprès d’un petit échantillon.

La chargée des opérations de la Banque Mondiale, Mme Yaya Ngouaye Diagne, quant à elle, espère que cette formation permettra aux participants de rendre efficace leurs actions sur le terrain pour favoriser les activités qui impulsent directement le changement social et comportemental des femmes, des jeunes et des adolescentes.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :