lundi 26 septembre 2022

Société : le “Koutoukou”, une boisson étrangère qui s’impose doucement à N’Djamena

Le Koutoukou, une boisson traditionnelle alcoolisée composée de jus d’oseille, originaire de l’Afrique de l’ouest, est en train de prendre ses marques au Tchad.

En plus de la bili bili, la cochette, l’argué, le koundou, le djala, le dab et autres qui sont des boissons locales, des boissons étrangères s’importent de plus en plus au Tchad. Parmi ces boissons étrangères, la plus en vogue est le “Koutoukou”. Cette boisson étrangère, d’origine ivoirienne, gagne de plus en plus de terrain. A N’Djamena, plusieurs points spécialisés dans la vente de cette boisson sont créés. Ces caves sont toujours bondés de monde, ce qui veut dire que la saveur de Koutoukou a déjà conquis la langue de beaucoup de citoyens tchadiens.

Ludo, appelé aussi papa Ludo par ses clients, dispose d’un bistrot spécial pour la vente de Koutoukou. Il nous explique comment il compose sa boisson : «On compose le Koutoukou avec de l’eau, de l’oseille rouge, des œufs, du sucre et de la levure. Le mélange de tous ces ingrédients donne une couleur rouge. Ensuite on enferme la composition dans un récipient, on pose dans un endroit calme dans une chambre et on garde pendant deux à trois semaines. Après cette phase, on ouvre le récipient et la boisson donne un goût sucré et alcoolisé ». Un litre et demi de Koutoukou coûte 1 000F et le demi litre se vend au prix de 500F. Cela fait plus de deux ans que Ludo a mis sur pied son bistrot dédié à la vente de Koutoukou. Les affaires tournent plutôt bien, a indiqué le jeune entrepreneur.

Douceur, un jeune habitant le quartier Amtoukoui, est un fidèle client de papa Ludo. Pour lui, le Koutoukou ne lui fait pas d’effets. « Le Koutoukou est une boisson légère, sucrée et pas compliquée comme les autres boissons locales », dit le jeune consommateur qui quitte Amtoukoui pour venir consommer le Koutoukou à Habena.

Toguyallah Mboguerienne, stagiaire

Laisser un commentaire

économie

« L’UNPT en tant que regroupement de partis politiques et personnes ressources ne participe pas au DNIS »

Par un communiqué signé de son coordonnateur, Abdel-Salam Chérif, le regroupement Une nation pour tous (UNPT) indique qu’il ne participe pas au dialogue national....

Batha : Deux communautés adversaires se tendent les mains

La ville d'Oum-Hadjer dans le département du Batha-Est a servi de cadre pour un arrangement à l’amiable entre les communautés Moubi et Dadjo du...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
949 votes · 950 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité