Société : fêter la Noël, plus qu’un devoir pour les parents

Société : fêter la Noël, plus qu’un devoir pour les parents

A quelques heures de la fête de Noël, les parents et les jeunes s’activent pour réunir tous les éléments nécessaires pour rendre la fête agréable. 

Ça y est la fête de Noël est déjà arrivée. Aux quartiers comme dans les marchés, l’ambiance est attrayante. Du marché de Dembé au marché central en passant par le marché à mil, le constat est le même. Hommes, femmes et jeunes se bousculent pour pouvoir acheter ne se reste qu’un cadeau pour les enfants ou à leurs proches. Pour certains qui n’ont pas le moyens de préparer les gâteaux à la maison, c’est l’occasion d’acheter ces gâteaux au marché. Ces gâteaux se vendent à des prix abordables selon ces derniers.

On peut trouver ces gâteaux à 3 000fcfa, 5 000fcfa voire plus. « C’est le moyen pour nous certains de mettre nos enfants à l’aise, parce que pendant ces fêtes de fin d’année si les enfants ne voient les gâteaux à la maison ils ne sont pas vraiment contents », s’exprime Brigitte, devant les marchandises.

En plus des gâteaux, acheter les vêtements neufs est aussi une urgence que les parents doivent accomplir car, comme le dit Korta, « c’est le mois qu’un père de famille puisse faire à ses enfants pendant les fêtes pour leur faire plaisir. » Cette obligation amène les parents à se masser devant les friperies des marchés pendant des heures afin de choisir ce qu’il faut.

La fête ne dure qu’un seul jour pour les enfants mais les efforts que doivent faire les parents pour les rendre heureux est parfois atomiques et insupportables. De toute façon, les enfants doivent se sentir heureux aussi avec les autres, peu importe la situation sociale de leurs parents.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :