Société : deux collégiennes se livrent bagarre pour rivalité

Près de 11 heures. Une violente bagarre rangée éclate entre les élèves du lycée privé Gabriel Lisette, situé à Moursal, dans le 6e arrondissement de N’Djamena.

Cause selon plusieurs élèves témoins oculaires : une dispute amoureuse entre deux filles du collège de cet établissement scolaire, notamment de la classe de 4ème. En effet, nos deux Juliette fréquenteraient le même “petit ami”. La rixe démarre au terrain de sport à l’espace fest’africa où les élèves y vont pour l’Education physique et sportive. Le professeur de la discipline renvoie les deux belligérantes à l’administration pour d’éventuelles sanctions disciplinaires. Là, sermonnées puis renvoyées du bureau du surveillant, l’une des filles avec ses compagnonnes se ruent sur l’autre. Celle-ci aussi, ayant des connaissances et des membres de la famille dans l’enceinte, une bagarre généralisée est déclenchée, mobilisant des dizaines élèves.

Bientôt, ce sont les élèves du collège et du lycée de ce même établissement qui transposent dans la rue la bagarre. Cris, invectives, poussière, tenues en lambeau sont constatés. Il y a même des frères et sœurs, arrivés en direct de la maison, qui s’y mêlent. Clandomen, passants et riverains tentent d’intervenir pour calmer la situation mais, en vain. Pendant que les vigiles, acculés au portail, observent sans lever le petit doigt. Cela soulève interrogation. Quel est leur rôle en fait?

Des riverains exacerbés veulent carrément en venir aux mains avec les bagarreurs, casseurs élèves plus que dissipés. Le calme revient quasiment une heure environ du fait de certains intervenants et de l’essoufflement des bagarreurs. Écorchures sont au rendez-vous sans blessés graves. La police a brillé par son absence.

BACTAR Frank I.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :