Société : 14 ans après, les réfugiés soudanais signent leur retour

Dans le cadre de l’accord tripartite signé entre les gouvernements du Tchad et du Soudan et l’agence onusienne en charge des réfugiés (HCR), un millier de réfugiés soudanais ont été rapatriés au Soudan. Le deuxième convoi a quitté Gozbeida à l’Est du Tchad le 4 décembre 2018.

Depuis l’éclatement de la crise du Darfour en 2004, le Tchad a enregistré plusieurs réfugiés soudanais sur son sol. Il totalise environ 336 058 réfugiés soudanais dans 12 camps et un site à Gozbeida. Suite à une accalmie des violences, les gouvernements du Tchad et du Soudan, ainsi que le HCR ont signé un accord tripartite le 31 mai 2017 à Khartoum, dans le but de faciliter le retour sûr et digne des réfugiés soudanais.

Mardi 4 décembre 2018, les réfugiés soudanais du centre d’accueil de Goz-amir dans l’Est du Tchad vivent leur dernier moment sur le sol tchadien. Dans quelques instants, ils seront 87 à quitter la province du Sila pour la localité de Forbaranga au Sud Soudan. Il y a 14 ans ces familles ont fui les violences de la guerre de leur pays pour trouver refuge à Gozbeida.

L’enthousiasme de retrouver enfin les siens est lisible sur les visages. « Je suis très heureux de rentrer chez moi aujourd’hui. J’ai vraiment hâte de retrouver les miens. C’est le moment de remercier vivement les autochtones de Gozbeida, le peuple tchadien, les autorités et le HCR… pendant nos 14 ans nous n’avons manqué de rien… merci… merci », s’est réjoui Hassan Djouma.

Du coup, le ton du départ est donné à travers les klaxons des véhicules. Hassan, sa femme et ses 4 enfants font un au revoir d’adieu à la foule avant d’embarquer à bord de l’un des véhicules du convoi qui quitte le centre d’accueil sous haute sécurité. 107 kilomètres à parcourir environ 4 heures de trajet sous un soleil accablant.

L’arrivée au centre de transit de Forbaranga était somptueuse et à la fois douloureuse pour la plupart. Youyous, sourires, rires mélancoliques et larmes ont affecté les retrouvailles sur chaque visage. C’est sous une tente dressée à l’air libre  qu’ils passeront leur première nuit au pays après 14 ans d’absence forcée. D’après les autorités soudanaises, chaque famille sera déployée dans son village aussitôt que possible.

Dans le camp de Djabal englouti au centre Gozbeida, des familles ont choisi de rester et garder leur statut de refugié. Pour elles, la paix retrouvée et certifiée par le bureau du HCR est encore fragile. Par contre à Kerfi dans la même circonscription qui compte 1  769 personnes de 475 ménagers, 13 familles de 47 personnes sont inscrites sur la liste de départ et attendent le prochain convoi.

Ce deuxième convoi de rapatriement volontaire est organisé par le HCR avec l’appui des gouvernements du Tchad et du Soudan. Le premier convoi effectué le 29 novembre a permis le retour de 302 réfugiés. Le deuxième en décembre pour 87 ; le troisième convoi est programmé pour la fin 2018 selon les impératifs financiers du bureau du HCR de Gozbeida.

 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :