Smart Africa : fonder le développement sur l’innovation et les TIC

Smart Africa : fonder le développement sur l’innovation et les TIC

Ce mercredi 26 août, se tient la 14e réunion virtuelle du comité de pilotage de Smart Africa. L’adoption du rapport d’exécution 2019, l’analyse des décisions de la 13e réunion et l’analyse de la stratégie décennale Smart Africa, sont au centre des discussions.

Prévue pour se tenir à Conakry, en République de Guinée, la 14e réunion du comité de pilotage de Smart Africa se tient ce jour 26 août  par visioconférence.  Ministres des TIC, partenaires financiers, organisations de la société civile, secteur privé ou membres de l’Union Africaine, ils sont environ 90 participants à cette session.  Le Tchad, l’un des membres fondateurs de cette alliance, prend part à cette réunion à travers le ministre des Postes et de l’Economie numérique, Idriss Saleh Bachar, assisté de Gandala André, Directeur de la communication et de la coopération internationale.

Lors de cette réunion, le rapport annuel 2019 sera présenté et adopté par les participants. Suivront l’analyse des décisions prises lors de la 13e réunion, l’analyse de la stratégie décennale de Smart Africa et les analyses approfondies des missions assignées à Smart Africa. Après la réunion entre Etats et tous les partenaires, un conseil de ministres siégera pour discuter des stratégies à adopter dans les prochaines années. Ce conseil désignera également le pays hôte pour la 15e réunion du comité de pilotage.

Pour Dr Idriss Saleh Bachar, ministre des Postes et de l’Economie numérique, le Tchad en tant que membre fondateur, précise que le Tchad et les autres Etats ont beaucoup à gagner de cette réunion. « Le Tchad a déjà présenté son plan stratégique 2020-2030 pour le développement des TIC », rappelle d’abord le ministre.  Lors de cette réunion, « nous allons nous permettre de mettre ce plan stratégique à la disposition de nos interlocuteurs pour échanger des expériences et en même temps voir si le plan stratégique de Smart Africa, celui du Tchad et d’autres pays peuvent se fusionner afin que nous puissions ressortir avec un plan qui puisse donner de l’élan pour les TIC et que l’économie numérique puisse ancrer profondément dans l’économie tchadienne », explique Idriss Saleh Bachar.

Pour information, Smart Africa est une initiative panafricaine qui vise à accélérer le développement socio-économique durable du continent africain grâce à un accès au haut débit et à l’utilisation  des TIC. Initialement adoptée par une poignée de chefs d’Etat lors du sommet Transform Africa de Kigali au Rwanda en octobre 2013, Smart Africa a été adoptée par la quasi-totalité des Etats africains en 2014 lors de la 22e l’Assemblée ordinaire de l’Union Africaine à Addis-Abeba. L’initiative est placée sous le leadership du président rwandais Paul Kagamé qui assure la présidence du Conseil d’administration.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :