Sinistrés de Toukra : « Ils doivent regagner leurs domiciles d’ici la mi-janvier »

Les sinistrés de Toukra n’ont que quelques jours pour quitter leur camp. L’annonce a été faite par le président de leur Comité de gestion, Abdoulaye Mahamat Abakar, ce jeudi, 07 janvier.

Après environ quatre mois passés à la merci des maladies et intempéries de tout genre, les sinistrés de Toukra sont appelés à quitter leur camp dans quelques jours. « Ils doivent regagner leurs domiciles d’ici la mi-janvier », a annoncé le président du Comité de gestion des sinistrés, Abdoulaye Mahamat Abakar. Selon lui, cette décision est prise pour assurer la sécurité sanitaire des sinistrés. Il ajoute que cela ne concerne pas seulement la menace de Covid-19, mais aussi d’autres maladies liées au froid.

Abdoulaye Mahamat Abakar rassure que le retour des sinistrés dans leurs domiciles ne signifie pas la fin du suivi. « Ils sont tous identifiés…les organismes et les partenaires humanitaires nous ont rassuré que même étant chez eux ils peuvent les accompagner. Parce que l’accompagnement, ce n’est pas seulement venir donner quelque chose directement…on peut aussi le faire d’une manière indirecte », a-t-il confié au micro de la radio Arc-en-ciel. En ce qui concerne les personnes qui ont vu leurs maisons s’écrouler, Abdoulaye Mahamat Abakar, indique que « la mairie ne dispose pas de moyens pour pouvoir les accompagner ».

A savoir, l’inondation qui a mis une partie de la population du 9e arrondissement dans cette situation est un phénomène cyclique. L’urgence pour la mairie, sera de prendre les choses en main pour qu’elle ne se répète plus.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :