Ouverture de la session criminelle au palais de justice de N'Djamena

Prévue le 19 mai et reporter à cause de l’arrêt illimité de travail des avocats, la session criminelle siégeant dans la capitale s’est ouverte ce vendredi 30 mai. Le ministre de la Justice et des droits de l’homme maitre Bechir Madet qui insistait sur la présence des avocats à cette session est satisfait, car les avocats ont repris le boulot depuis ce lundi.

Lors de ces sessions une centaine des dossiers seront traités (assassinats, vols, viols, etc.).

Par ailleurs, le procureur général près la cour d’appel de Moundou aurait démissionner sous la pression des avocats. Pour rappel lors de la grève des avocats, il a maintenu la session criminelle à Moundou, donnant lieu à des procès sans avocats.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :