Sendé Assané, la passionnée des fils électriques

Sendé Assané, la passionnée des fils électriques

Passionnée par la technique, Sende Assané  a toujours rêvé d’être électricienne. Son rêve s’est réalisé et elle travaille à son propre compte.

Etre électricienne frigoriste. Sendé Assané caresse ce rêve depuis le bas âge. Car,  son père, ingénieur en bâtiment, rencontrait des difficultés d’avoir un électricien pour l’aider à bien finaliser son travail.  

Formée au Centre technique d’apprentissage et de perfectionnement (CTAP), elle a un brevet de technicien. Brave et talentueuse, elle figure parmi les rares femmes à faire ce métier, très majoritairement exercé par les hommes. Pour Sendé Assané, ce n’est pas le hasard. Elle veut montrer par ses capacités aux hommes que les femmes aussi ont leurs places partout.

Cheffe dans ses chantiers, elle est épaulée par son père. La jeune dame ne laisse pas à l’écart sa famille. Ainsi, elle aménage toujours son temps pour ses enfants (elle est mère de cinq enfants). Elle a gagné plusieurs marchés avec les ONG tant nationales qu’internationales. Elle est également sollicitée pour des formations. La trentenaine est en activité depuis 17 ans.

Son rêve est de voir les femmes faire le même travail que les hommes. Selon elle, les filles ont de grandes opportunités dans ce domaine. Malheureusement, constate-t-elle, au Tchad, les jeunes filles et femmes s’y intéressent peu.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :