Semaine mondiale de l’entrepreneuriat : « Cette rencontre doit stimuler l’innovation et mettre en valeur les métiers libéraux. Le Tchad a besoin de vous. Il a foi en ses jeunes entrepreneurs », Kalzeubé Pahimi Deubet

Semaine mondiale de l’entrepreneuriat : « Cette rencontre doit stimuler l’innovation et mettre en valeur les métiers libéraux. Le Tchad a besoin de vous. Il a foi en ses jeunes entrepreneurs », Kalzeubé Pahimi Deubet

La 4eme édition de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat (Sme 2020), placée sous le patronage du Maréchal Idriss Deby Itno, est officiellement lancée ce 16 novembre, par le ministre d’Etat, ministre secrétaire général à la présidence, Kalzeubé Pahimi Deubet. C’est autour du thème : « l’entrepreneuriat, une solution idoine pour une insertion socioprofessionnelle, et gage d’innovation », que les échanges vont porter.

L’entrepreneuriat est l’une des solutions de promotion des compétences locales. Il favorise l’excellence et l’insertion socioprofessionnelle des jeunes. Cette 4eme édition de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat (Sme), célébrée dans plus de 150 pays, est co-organisée, sur le plan national, par le Réseau des jeunes pour le développement et le leadership au Tchad (RjdlT) et des organisations sœurs.  Pour le coordonnateur du RjdlT, Elvis Junior, les recommandations issues des précédentes éditions de la Sme ont porté leur fruit. Toutefois, Elvis Junior nuance qu’elles n’ont pas été toutes prises en compte ; mais, le combat du « plaidoyer continue ».

La Sme est le cadre le plus indiqué pour échanger sur les défis de l’entrepreneuriat et offrir les opportunités aux jeunes désireux de devenir des opérateurs économiques, indique le ministre de la Jeunesse et des sports, Routouang Mohamed Ndonga Christian. « Je voudrais inviter tous les jeunes à saisir toutes les opportunités qui leur sont offertes pendant cette période pour concrétiser leur devenir des entrepreneurs qui impactent positivement la vie de leurs concitoyens. Chers jeunes entrepreneurs, être chef d’entreprise est une expérience gratifiante qui pose aussi de multiples difficultés ; c’est pourquoi, le gouvernement veille à rendre les entreprises tchadiennes plus faciles et abordables en réduisant les coûts et les procédures administratives auxquels sont confrontés les propriétaires des entreprises », relève le ministre. Routouang Mohamed Christian ajoute qu’un bon entrepreneur doit être audacieux, passionné, leader et confiant. « Il doit être créatif et innovateur ».

De son côté, le ministre d’Etat, ministre secrétaire général à la présidence, Kalzeubé Pahimi Deubet, pointe qu’il est urgent que des actions stratégiques pertinentes bien définies et parfaitement ciblées soient mises au point pour favoriser le développement du secteur privé et l’entrepreneuriat. « Notre pays doit inexorablement poursuivre sa marche vers le progrès et la modernité en dépit des adversités de toutes sortes. Dans cette optique, la transformation structurelle de notre économie et la lutte contre la pauvreté doivent toujours constituer l’essence première de notre préoccupation », martèle Kalzeubé Pahimi Deubet. Il en conclut que cette rencontre doit stimuler l’innovation et mettre en valeur les métiers libéraux. ‘’Le Tchad a besoin de vous. Il a foi en ses jeunes entrepreneurs’’.

Il a été annoncé, lors de cette cérémonie, le financement de la première vague des projets sur les 30 milliards de F.Cfa promis par le président Deby, dès cette semaine.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :