La sécurité au Sahel au coeur d'une réunion internationale à N'Djamena

N’DJAMENA, 10 septembre (Xinhua) — Des chefs des services de renseignements des pays sahélo-sahariens, réunis depuis mardi dans la capitale tchadienne, examinent la situation sécuritaire dans la région, ainsi que le renforcement des capacités dans le domaine des renseignements et de la sécurité de leurs Etats respectifs.

“La persistance du phénomène de Boko Haram et ses ramifications transfrontalières, l’émergence de nouveaux défis sécuritaires liés à la grande criminalité, au fondamentalisme religieux et aux prises d’otage, sont autant de menaces réelles pour la paix et de la stabilité de la région sahélo-saharienne”, a déclaré le secrétaire d’Etat tchadien à l’Intérieur et à la Sécurité publique, Mahamat Adji Ngoua, en ouvrant les travaux.

Selon lui, la rencontre de N’Djaména offre l’opportunité pour des discussions approfondies sur la situation sécuritaire et de prendre des décisions requises pour faire face à ces défis relevés ci-haut. “Elle doit en outre explorer les voies et moyens pouvant permettre de renforcer la coopération sécuritaire et l’opérationnalisation de la structure africaine de paix et de sécurité dans la région sahélo-saharienne”, a-t-il ajouté.

Le secrétaire d’Etat tchadien à l’Intérieur et à la Sécurité publique a exhorté les experts de l’Union africaine à réfléchir et à trouver tous les mécanismes et outils nécessaires qui pourront permettre aux Etats membres de l’organisation continentale de prévenir et d’empêcher les mouvements des groupes terroristes, de combattre efficacement les activités des bandes criminelles.

Le commissaire pour la Sécurité et la Paix de l’Union Africaine, Ramdane Lamamra, a également relevé que les menaces qui pèsent sur la sécurité et la stabilité sont de nature transnationale et que toute réponse qui se veut efficace doit être collective.

“Le choix du Tchad et de sa capitale, N’Djaména, se veut naturellement un acte de reconnaissance pour la contribution inestimable que le Tchad a apportée à l’effort collectif qui a permis de libérer le nord du Mali de l’emprise de groupes terroristes et criminels. Le Tchad a fait preuve d’une solidarité agissante et d’un engagement panafricaniste remarquable”, a indiqué M. Ramdane Lamamra.

Il a réitéré “la haute appréciation de l’Union africaine auprès du président Idriss Déby Itno, au peuple tchadien frère et au gouvernement tchadien pour les sacrifices consentis”.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :