Santé : l’ONU s’inquiète de la recrudescence du VIH/SIDA chez les adultes

Santé : l’ONU s’inquiète de la recrudescence du VIH/SIDA chez les adultes

Un nouveau rapport de l’ONUSIDA indique que le taux de transmission du VIH/SIDA chez les adultes, après une baisse significative, a stagné et est en augmentation.

Le mardi 12 juillet dernier, le Programme commun des Nations Unies sur le SIDA (ONUSIDA), par la voix de son Directeur exécutif M. Michel Sidibé, tirait la sonnette d’alarme au sujet de la recrudescence de la transmission du VIH/SIDA chez les adultes dans certaines régions du monde.

D’après le rapport publié par l’ONUSIDA, la transmission du VIH/SIDA a chuté de 40% depuis 1997. Cependant, ce pourcentage concerne à la fois les adultes et les enfants. Si, chez les enfants, la transmission du virus a baissé de 70% depuis 2001 et continue de baisser, il n’en est pas de même chez les adultes. Depuis au moins cinq ans, les nouvelles infections chez les adultes sont stationnaires et n’ont pas réussi à baisser. Cette tendance est sur le point de s’inverser dans certaines régions du monde, indique le rapport.

Chaque année depuis au moins cinq ans, environ 1,9 millions d’adultes sont infectés par le VIH/SIDA. En outre, les nouvelles infections chez les adultes sont en hausse dans certaines régions : en Europe de l’est et en Asie centrale, une hausse de 57% a été enregistrée entre 2010 et 2015, tandis qu’au Moyen-Orient et au Nord de l’Afrique on enregistre un accroissement de 4% par an. Quant aux Caraïbes, après des années de régression constante, les nouvelles infections chez les adultes ont augmenté annuellement de 9% pour la même période.

C’est au vu de ces statistiques alarmantes que l’ONUSIDA a décidé de tirer la sonnette d’alarme, comme l’explique M. Michel Sidibé. « Nous tirons la sonnette d’alarme », a-t-il déclaré avant d’ajouter, « le pouvoir de la prévention est au point mort. S’il y a une résurgence des nouvelles infections de VIH maintenant, l’épidémie deviendra impossible à contrôler ».

Avant d’appeler la communauté internationale à prendre des mesures urgentes pour intensifier la prévention du virus pour le groupe d’âge le plus touché et mettre fin à l’épidémie d’ici 2030, le chef de l’ONUSIDA a rappelé que l’épidémie du SIDA a eu d’énormes répercussions les 35 dernières années. Il a précisé que, depuis le début de l’épidémie, 35 millions de personnes sont décédées de maladies liées au SIDA, et que 78 millions de personnes sont infectées par le VIH.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :