Sahel : un sommet des chefs d'Etat au sujet de défis sécuritaires et économiques

NOUAKCHOTT, 17 février (Xinhua) — Cinq chefs d’Etat du Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad) se sont rassemblés dimanche à Nouakchott pour prendre part au premier sommet des chefs d’Etat et du gouvernement du Sahel dans la capitale mauritanienne, où ils ont convenu de créer “un cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération régionale dénommé ‘G5 du Sahel'”, a-t-on appris lundi d’une source locale.

Les pays du Sahel font face à des défis sécuritaires énormes liés à la prolifération d’actions terroristes menées par les jihadistes armés dans l’espace sahélien. Ils font également face à des défis économiques liés à la sécheresse et la faiblesse des ressources en eau.

A l’ouverture du sommet, le président mauritanien Ould Abdel Aziz a souligné qu’une corrélation forte existe entre sécurité et développement dans la mesure où il n’y a pas de développement durable sans sécurité, ni de sécurité pérenne sans développement effectif. Les cinq Etats ont réaffirmé, dans le communiqué final du sommet, “leur détermination à préserver l’intégrité territoriale des Etats et à mener ensemble une action résolue en vue d’assurer la sécurité dans l’espace sahélien”.

Selon le communiqué, les chefs d’Etat des cinq pays “réaffirment la priorité qu’ils accordent à la sécurité et au développement de la région et réitèrent leur plein engagement à promouvoir la démocratie, les droits de l’homme et la bonne gouvernance”.

Par ailleurs, les Etats du Sahel ont lancé un appel à leurs partenaires (Groupe de Coordination des institutions de financement arabes, islamiques et de l’OPEP, pays émergents) “pour accompagner l’action qu’ils déploient conjointement en vue d’ancrer durablement la paix et la prospérité dans la région”.

Ils ont également demandé à leurs partenaires techniques et financiers d’assouplir les règles d’endettement extérieur et de simplifier leurs mécanismes et procédures de financement en vue de les adapter au contexte spécifique des pays sahéliens pour permettre une mise en œuvre diligente de leurs actions de développement.

Le président mauritanien a été désigné pour assurer la présidence en exercice de la Conférence des chefs d’Etat des pays du “G5 du Sahel”, dont la prochaine conférence se tiendra au Tchad.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :