Sahel : L’UE octroie trois millions d’Euros au PAM pour prévenir la malnutrition des couches vulnérables

Sahel : L’UE octroie trois millions d’Euros au PAM pour prévenir la malnutrition des couches vulnérables

Le Programme alimentaire mondial (PAM) se réjouit de la généreuse contribution de la Commission européenne, à travers la Direction Générale de l’Aide Humanitaire et Protection Civile (ECHO), d’un montant de trois millions d’Euros. Cette contribution va permettre à l’agence onusienne de venir en aide à 53 000 enfants et 12 000 femmes enceintes et allaitantes dans la Bande sahélienne – une région où la situation nutritionnelle est préoccupante – lors de la saison de soudure (Juin-Septembre 2016).

Au niveau national, le taux de malnutrition aiguë global est, selon la dernière enquête nutritionnelle conduite en novembre 2015, de 13%. Dans le Sahel, il atteint 18 à 20%, dépassant le seuil critique de 15 % défini par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

«Cette importante contribution de l’un de nos principaux donateurs représentera une partie essentielle de notre réponse à la crise qui s’annonce dans le Sahel. Elle va permettre au PAM de fournir des produits à haute valeur nutritionnelle aux enfants âgés de moins de 2 ans, une période essentielle pour leur croissance. L’assistance aux femmes enceintes et allaitantes est également cruciale pour la prévention de la malnutrition», a déclaré Mary-Ellen MCGroarty, directrice du PAM au Tchad.

L’assistance du PAM lors de la saison de soudure combinera une assistance alimentaire aux ménages les plus vulnérables avec un soutien nutritionnel spécialisé. La malnutrition présente des risques graves pour la santé des enfants, et peut même causer la mort. Elle sape les facultés intellectuelles et la productivité et perpétue la pauvreté dans chaque famille et société qu’elle touche.

« Le nombre des personnes en besoin d’assistance alimentaire durant la soudure 2016 a augmenté d’environ 60% par rapport à l’an passé. Pour le service humanitaire de l’Union européenne, il est prioritaire de sauver et autonomiser les populations vulnérables à l’insécurité alimentaire. Plus de 40% de nos programmes au Tchad sont consacrés à la sécurité  alimentaire », a affirmé Olivier Brouant, chef du bureau ECHO au Tchad.

La période de soudure s’annonce d’autant plus éprouvante cette année avec les effets cumulés d’une saison des pluies erratique et ceux, potentiels, du phénomène El Niño. Il est estimé qu’un million de personnes feront face à une situation de crise au Tchad (Cadre Harmonisé, Mars 2016).

La contribution de la Commission européenne va également permettre d’apporter un soutien dans la gestion et le traitement des données liées à la sécurité alimentaire et de renforcer  le système d’alerte précoce. Des programmes de formation et de transferts de technologie vont être mis en place avec le gouvernement et les ONG partenaires.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :