Sahel : le mode de vie des éleveurs nomades est menacé selon le CICR

Sahel : le mode de vie des éleveurs nomades est menacé selon le CICR

Le Comité international de la croix rouge (CICR) déplore les difficultés auxquelles les éleveurs nomades du Sahel sont confrontées. Quelques aspects ont été évoqués, à travers une vidéo publiée sur le compte Twitter de cette institution.

Les éleveurs nomades de la région sahélienne éprouvent d’énormes difficultés dans l’exercice de leurs activités dans le quotidien. Selon le Comité international de la croix rouge – Afrique, cette menace réside à plusieurs niveaux comme le climat, la sécurité et la maladie qui affecte les bêtes.

Le sahel figure parmi les bandes d’Afrique très touchées par les effets du changement climatique et aussi vulnérables. Ce phénomène a d’ailleurs provoqué des impacts très sombre sur la vie de ces éleveurs. Des fortes températures et pluies erratiques (irrégulières) réduisent de plus en plus les pâturages.

Sur le plan sanitaire, les mouvements étant difficiles, les bêtes malades et en bonne sont confinés ensemble faute d’espace, la maladie se propage. Des troupeaux dépérissent, les moyens de subsistance des éleveurs s’amenuisent fortement, fait savoir le CICR.

Selon cette institution, de 2019 à 2020, près de 9 millions de têtes de bétails, ovins, bovins et chameaux ont été vaccinés dans toute la région du sahel.

Plus particulièrement au Tchad, on ne passe pas un jour sans parler des conflits éleveurs et agriculteurs, à cause des zones de pâturages. Par manque de celles-ci, des éleveurs migrent avec leurs troupeaux vers les champs, ce qui occasionne toujours des affrontements entre ces derniers.  

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :