Revue de la presse au Tchad : semaine du 17 au 24 janvier 2016

L’actualité cette semaine est dominée par les échéances électorales de 2016 et la décision sur le gel de l’intégration à la fonction publique.

« Election présidentielle 2016, l’achat de conscience », titre à sa Une l’hebdomadaire L’Observateur. Il appuie son titre avec la caricature du président Idriss Deby Itno qui partage l’argent à ses opposants pour sensibiliser la population à retirer la carte biométrique. Il est entouré des travailleurs et des jeunes diplômés qui revendiquent salaire et intégration. « Régime MPS sur le chantier du déclin », c’est le titre du tri mensuel Abba Garde. Notre confrère fait la caricature du président de la République assis entre les tombes. La tombe de l’Unité en 1979, du Travail en 1984, du Progrès en 1990, de la Démocratie en 1996 et la tombe de la Jeunesse en 2001. « Il y a trop de mauvaises langues qui se délient en leur faveur. Vite, vite déterrez-les et s’il y a encore des survivants, faites semblant de les intégrer », renchérit le tri-mensuel comme les propos d’IDI.

« Vers une crise politique ! » s’exclame le journal Le Temps. Selon notre confrère, le premier ministre a distribué plus de huit cent millions en raison de sept millions par parti politique pour les aider dans la distribution des cartes biométrique. Un tonnerre d’applaudissement qui a salué l’annonce. Alors qu’ils n’ont pas d’argent pour payer les fonctionnaires, d’organiser les élections libres et transparentes, mais de l’argent pour acheter les consciences, souligne pour sa part L’Observateur. Le journal La voix quant à lui regarde les germes des élections présidentielles de 2016 à travers ce jet. « C’est l’appât qu’offre le gouvernement à l’opposition démocratique », souligne-t-il.

« Iyina du régime IDI », note pour sa part N’Djamena Bi hebdo. Le journal présente une caricature du président Deby en train d’être détrôné par la jeunesse qui se dit fatiguée des 25ans du règne d’Idriss Deby Itno.

« La suspension de l’intégration à la fonction république est un appel des jeunes au brigandage et suicide », souligne dans ses colonnes L’Observateur. « Les forces vives crient haro sur la suspension des recrutements », titre Abba Garde.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :