Revue de la presse au Tchad de la semaine du 22 au 28 août 2016

Revue de la presse au Tchad de la semaine du 22 au 28 août 2016

L’investiture du président de la République et la formation du premier gouvernement du cinquième mandat du président Idriss Deby Itno continuent de faire les choux gras dans les médias au Tchad.

« FONAC, en mode déliquescence » rapporte l’hebdomadaire La Voix. Selon le confrère, après avoir vainement tenté de perturber l’investiture d’Idriss Deby Itno, le Front de l’Opposition Nouvelle pour l’Alternance et le Changement (FONAC) dresse le bilan de ses actions, durcit sa position, appelle paradoxalement au dialogue politique inclusif.

Le Pays ajoute pour sa part, dans son titre « Cacophonie », que la réponse à l’appel à un dialogue par le chef de l’État lors de son investiture est au cœur d’une polémique qui divise l’opposition et risque d’emporter le Front de l’Opposition Nouvelle pour l’Alternance et le Changement. Il poursuit en précisant par ailleurs que Kebzabo et Al Halabo appellent au dialogue. « Ce serait reconnaitre l’holdup », protestent Dadnadji et Laoukein. La crise au sein de G6 est loin d’être terminée conclut il.

« Du G6 au FONAC, la ruse de Kebzabo ! » s’exclame le trimensuel Le Potentiel. Selon Le Potentiel, pendant que la zizanie s’installe, nos radars aperçoivent Kebzabo en compagnie du Médiateur National. Le journal Le Potentiel de conclure qu’un jour, cette manœuvre accouchera d’une couleuvre que ne pourront avaler les compagnons que Kebzabo mène en bateau.

Le trimensuel Tribune Info qui ne voit pas de la même manière que les autres, souligne de son « Silence, ici on pille ! ». Selon le trimensuel Tribune Info, le partage du butin est lancé et le peuple n’aura que ses yeux que pour pleurer. Les troglodytes de mauvais augure qui avaient organisé le holdup électoral du MPS, ont quelques mois pour se remplir les poches comme à l’accoutumée avant de laisser Idriss Deby Itno se tailler les textes sur mesure pour assurer sa succession, confit-il.

Abba Garde de son côté renforce l’argumentaire de Tribune Info en titrant : « L’escroquerie débyenne ». Pour Abba Garde, à cause du partage du gâteau, ça grogne dans certaines écuries. Alors qu’ils s’attendaient à recevoir le prix de leur traitrise, les pseudo-opposants ont été désagréablement surpris par la formation du gouvernement Pahimi II. Brice Mbaimon, Abdoulaye Mbodou, Djimet Clément Bagaou, Mahamat Yesko, Djividi Boukar, Kassiré Coumakoye, Beassoumda Djébaret et Yoboïdé Malloum Djéraki n’ont que leurs yeux pour pleurer.

« Après tout, les six candidats sont restés sur les starting-blocks » renchérit pour sa part l’hebdomadier Le Sahel. Pour Le Sahel, après avoir maintenu les Tchadiens dans le suspens, Pahimi Padacké Albert a enfin formé son gouvernement ce 14 août 2016. Ce qui est surprenant, c’est que les candidats « fair-play » qui ont félicité le chef de l’État au soir de la proclamation des résultats du scrutin du 10 avril et qui attendaient leur entrée au gouvernement ne font pas partie de la nouvelle équipe Pahimi.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :