Religion : deux Pâques successives sans baptême à la paroisse Saint Paul de Kabalaye

Religion : deux Pâques successives sans baptême à la paroisse Saint Paul de Kabalaye

Pour la deuxième année consécutive, la paroisse Saint Paul de Kabalaye a célébré la fête pâques sans donner le baptême aux candidats. Voici les explications.

Que se passe-t-il à la paroisse Saint Paul de Kabalaye ? Les fidèles de cette paroisse du doyenné Ouest du diocèse de N’Djamena ont célébré deux fêtes de Pâques dont celle d’aujourd’hui sans que les candidats au baptême n’aient reçu ce sacrement. En effet, dans l’église catholique, la résurrection de Jésus et la conversion des hommes sont liées. Chaque célébration de la Pâques est le moment de donner le baptême aux adultes qui ont accepté de suivre Jésus.

Cela ne s’est pas fait en 2018 et en 2019 à la paroisse Saint Paul de Kabalaye parce que la première fois, l’ancien curé de la paroisse, Abbé Jean-Pierre Ndigayna a jugé, après évaluation, que les candidats n’étaient pas prêts à recevoir les eaux du baptême. Les candidats au baptême de 2018 ont dû attendre la fête de la Pentecôte pour être baptisés.

Cette année, c’est une histoire triste qui va affecter cette célébration. En effet, le Curé de la paroisse, l’Abbé Aubert Dipou est décédé le 10 avril soit à une semaine de la Pâques. Les obsèques du curé ont modifié les programmes des retraites ainsi que celui du baptême. Ainsi les candidats qui devrait recevoir le baptême aujourd’hui, jour de Pâques, attendrons le dimanche 28 avril. Ils iront en retraite au courant de cette semaine.

La pâques est la fête chrétienne commémorant la résurrection de Jesus-Christ. Elle est aussi l’apanage de l’un des sacrement majeur de l’église catholique, le baptême.

Laisser un commentaire