Religion : Abbé Bernard Adil Ndilbé, le marabout catholique, est accompagné à sa dernière demeure

Religion : Abbé Bernard Adil Ndilbé, le marabout catholique, est accompagné à sa dernière demeure

La dépouille de l’Abbé Bernard Adil Ndilbé est inhumée ce mercredi 6 février au cimetière des prêtres de Bakara. Les obsèques se sont déroulées cette après-midi à la paroisse Sacré-Cœur de Chagoua à N’Djamena. De nombreux chrétiens et amis du défunt sont venus lui rendre un dernier hommage.

Les obsèques ont commencé à 10h à la place de prière avec une grande animation. Les prêtres du diocèse de N’Djamena, les fidèles de différentes paroisses, quelques prêtres des provinces, le Mbang de Bousso ont répondu par leur présence pour le dernier adieu à celui qui était le plus vieux prêtre tchadien.  Pendant les témoignages de la famille et des collaborateurs du père Adil ont suivi, le maître mot était l’exemplarité. Celui qui était pour de nombreux prêtres, le doyen, est selon eux un homme éveillé, souriant et qui aimait son travail. Abbé Pierre Ndingayna témoigne « Bernard Adil, j’ai retenu quelque chose de toi, avant que tes yeux ne te lâchent, partout où tu te déplaces, tu portes tes trois outils, ton bréviaire, ton missel et ton étole. Au presbytère de Ba-Illi où nous avons passé plusieurs années ensemble, j’ai retenu que tous les jours que Dieu a faits, à 4h du matin tu es déjà debout et tu lis la Bible et en cela je t’ai admiré et j’ai cherché à t’imiter. Tu as compris que ce que le prêtre cherche, c’est tout faire pour que le fidèle ait la grâce de Dieu. »

Lors de la messe qui a suivi cette première phase, le père célébrant, l’abbé Aimé Ndilngar qui est curé de la paroisse Sacré-Cœur  déclare dans son homélie : « J’ai personnellement eu la joie de vivre avec lui quand j’étais curé à Bousso. Nous avons connu en lui un prêtre et un missionnaire travailleur, déterminé à atteindre les objectifs fixés et un homme épris de justice et amoureux de la paix. Il avait toujours le sourire sur les lèvres quand un prêtre cadet vient le visiter. On l’appelait « Marabout Catholique ». »

Durant la célébration, des rituels spécifiques au décès d’un prêtre ont été exécutés. Puis tous les prêtres sont venus asperger la dépouille du défunt d’eau bénite. A la fin de la messe, la dépouille du Père Bernard Adil Ndilbé a été conduite au cimetière des prêtres à Bakara, où il va reposer au côté de Monseigneur Mathias Ngarteri. Abbé Bernard Adil Ndilbé est décédé le 4 février 2019 à l’âge de 86 ans à N’Djamena. Il fut le deuxième tchadien à être ordonné prêtre et l’un des plus vieux.

Laisser un commentaire