Recrudescence des cas de Paludisme dans les hôpitaux de la capitale

Recrudescence des cas de Paludisme dans les hôpitaux de la capitale

De l’hôpital de mère et l’enfant en passant par les autres hôpitaux et centres de santé de la ville de Ndjamena, les cas de paludisme sont plus enregistrés que d’autres maladies dans ces derniers jours.

Devant les urgences, la file d’attente est longue, les malades attendent impatiemment leur tour. Après quasiment une demi-heure d’attente, le malade a enfin accès à la salle de consultation. Comme beaucoup d’autres avant lui, on le met sous traitement du paludisme de façon quasi-automatique.

D’après les professionnels de la santé, si les cas de paludisme sont plus récurrents dans les centres de santé, c’est à cause des piqures des moustiques. À ce propos, les professionnels de la santé confient qu’en cette période de saison de pluie, le nombre de moustique a considérablement augmenté.

Pour eux, les gens doivent impérativement dormir sous des moustiquaires imprégnées et surtout les femmes enceintes et les enfants.

Déconseillant l’utilisation des insecticides par la population à cause des effets négatifs qu’ils peuvent avoir sur la santé, les médecins exigent que tout cas soit conduit immédiatement à l’hôpital.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :