RCA : un quartier de Bangui, soupçonné pro-Bozizé, reste assiégé par les éléments de Séléka

BANGUI, le 20 août (Xinhua) — Le quartier de Boy-Rabe dans le 4ème arrondissement de Bangui, soupçonné de regorger des armes distribuées par le président déchu François Bozizé actuellement en France, reste assiégé depuis dimanche par les éléments de la coalition Séléka.

Ce mardi matin, les hommes de la Séléka ont déployé un important dispositif militaire lourdement armé à l’entrée du quartier, qui ont verrouillé les ruelles y menant. Tout passant doit se soumettre à des fouilles. Des habitants ont commencé à quitter pour trouver refuge dans les quartiers environnants.

Durant la nuit de lundi à mardi, des tirs à l’arme automatique et de lance roquette ont été entendus dans cette localité et autres coins de la capitale. Le bilan provisoire fait état d’un mort et deux blessées, selon une source proche de la Croix-Rouge centrafricaine qui a requis l’anonymat.

« Le quartier Boy-Rabe regorge d’armes distribuées par l’ancien président François Bozizé. Par conséquent, il doit être désarmé », a déclaré le ministre de la Sécurité publique, M. Noureldine Adam, lors d’une rencontre lundi avec les chefs des quartiers.

Un ultimatum a été donné aux chefs des quartiers de dénoncer tous ceux qui ont des armes, au cas contraire l’armée prendra ses responsabilités, selon le ministre.

Ce quartier est soupçonné d’être pro-Bozizé par les leaders de la Séléka, une alliance de rébellion qui ont renversé le régime de Bozizé le 24 mars dernier. Le leader de la Séléka, Michel Djotodia, a prêté serment le 18 août à la tête d’un gouvernement de transition de 18 mois.

« Avant son départ, Bozizé a préparé un génocide, en distribuant plus de 2 000 armes de guerre aux jeunes. La majorité de ces armes se trouve dans le quartier de Boy-Rabe », a déclaré M. Djotodia, lors d’une conférence de presse tenue le 27 juillet.

Dans ces derniers mois, la situation sécuritaire s’est nettement dégrader à Bangui et dans les provinces du pays, a annoncé l’archevêque de Bangui, Monseigneur Dieudonné Nzapalainga, qui a effectué un tour du 16 au 19 août dans le nord du pays.

Au cours d’un point de presse au mois du juillet dernier, le Représentant du Secrétaire général de l’ONU en Centrafrique, M. Babacar Gaye a lancé un appel aux autorités du pays à prendre leurs responsabilités face à l’ampleur de la violence.

Un commentaire

  1. ROBEN FIODANGA
    21 août 2013 at 23 h 58 min Répondre

    tous ce que les gens disent est totalement faux mon pere est oposant au regime de Bozizé pendant 10 ans dans ma famille personne aime Bozizé y compri moi mai je vis dans ce quartier de Boy-rabe depuis 20 ans je connai tout de ce quartier Bozizé n’a pas distribué des armes au civils s’il a fait je dois connaitre plusieurs par ce je suis connu des jeunes quand les jeunes se sont presentés le 21 mars au siege du parti de Bozizé pour demander les armes mais l’ancien président a refusé meme mes amis etaient parti prendre des armes l’ancien president les a chasser.Je suis fort etonner aujourdh’ui les gens disent que Bozizé distribu les armes vraiment c’est un gros mensonge svp BOZIZE n’a pas mit pied dans ce quartier pendant des mois avant qu’il part par ce que les jeunes etaient mecontent par rapport au recrutement au sein de faca truqué par son fils.vous savez tous faca ont des armes mai pourquoi par ce que tous les militaire etaient armés pour la defense de Bangui mais Bozizé etait parti en catastrophe donc ses faca detiennent encor ces kalanchikov comme le nouveau president ne veulent pas travailler avec les faca ils ne peuvent rien faire et Boy-rabe c’est une zone ou y’a tros de militaires si bien que les seleka qui labas pour piller ils leur tirent dessus juste pour eviter quand les pille voila le vrai bute du problem.20 Aout j’etais present au qurtier j’ai tout suivi les seleka ont tué des pauvres civil sans armes tendisque les militaires ont pris fuite pour eviter quand les tue.par ce si les seleka savent que tu es militaire il doivent te tuer.n’accuser pas ce quartier pour rien j’ai compri que la presse ment beaucoup et cela me fait très mal 19 personnes ont trouvé la mort le 20 aout à boy-rabe tous des civil des femmes et des enfant j’ai vu le drapeau centrafricain bruler par les tchadien, meme Ndotodjia etait venu sur terrain il vu ses element entrain de piller mais il n’a dit aucun mot, je me suis cacher derriere un arbre pour voir tout ça j’etais pas le seul beaucoup l’ont vu.un professeur tué juste à coté de chez moi sans motif ils l’ont tirer dans le dos la petite soeur de ma femme a été violer devant son grand ils l’ont forcer à voir.Tous ce que les autres disent qu’ils ont trouvé des armes c’est mensong j’aime pas Bozizé mais je pense que le nouveau a tros menti pour rien.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :