samedi 23 octobre 2021

Quota de 30% : les femmes tchadiennes se réjouissent de la décision

Les femmes tchadiennes se sont réunies ce 23 mai 2018 à la maison de la femme pour célébrer la signature de l’ordonnance instituant la parité dans les fonctions nominatives et électives. La cérémonie s’est déroulée en présence de la première dame Hinda Deby Itno.

Les femmes tchadiennes se sont battues pour cela. Hier 22 mai 2018, le chef d’État Idriss Deby Itno a signé une ordonnance accordant un quota de 30% dans toutes les fonctions nominatives et électives. Un quota qui devrait évoluer jusqu’à la parité. Cette nouvelle est qualifiée d’historique par les uns et les autres vu le chemin parcouru. « La République a posé un acte de portée historique qui honore non seulement la femme tchadienne, mais lui confère désormais toute sa place dans l’administration et le landernau politique », déclare Hinda Deby Itno.

La Présidente du Conseil national des femmes leaders du Tchad (CONAF), Mariam Mahamat Nour partage cet avis : « Nous voilà réunis, pour vivre un moment historique, le Tchad notre pays est entré par la grande porte dans l’histoire de l’humanité à travers l’ordonnance qui vient d’être signée par le président de la République. Ordonnance qui consacre la pleine participation des femmes tchadiennes dans les instances de prise de décision. »

Les femmes présentes ont uni leur voix à celle de la première dame pour remercier le président de la République. « Qu’il me soit permis, d’exprimer, au nom de toutes les femmes tchadiennes, ma totale reconnaissance à Son Excellence Monsieur IDRISS DEBY ITNO, Président de la République pour la signature de l’ordonnance » clame la première dame.

La première dame rappelle cependant aux femmes tchadiennes que cette ordonnance les place devant leur responsabilité. « Nous avons l’obligation absolue de convaincre la société par notre capacité intrinsèque à assumer pleinement et efficacement toutes les responsabilités qui nous sont confiées », déclare-t-elle. Hinda Deby Itno insiste sur le fait que les femmes doivent se battre corps et âme pour arracher demain la parité intégrale qui est leur objectif ultime.  Selon elle, la parité doit être méritée et non considérée comme une simple faveur faite à la femme.

Victoria Remadji
Jeune journaliste passionnée de TIC et de culture. Je suis de la 44e promo de journalisme de l’École des sciences et techniques de l’information et de la communication (Esstic). Une petite fouine qui se pose cette question : POURQUOI ?

Laisser un commentaire

économie

Tchad : 38 lauréats de l’Université africaine de management et de l’innovation reçoivent leur diplôme

Les étudiants de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de l’Université africaine de management et de l’innovation (UAMI), ont reçu leur parchemin...

Batha : rencontre de plaidoyer pour la campagne de vaccination contre la poliomyélite

Une rencontre de plaidoyer pour la campagne de vaccination contre la poliomyélite qui se tiendra du 29 au 31 octobre 2021 dans le Batha,...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
474 votes · 475 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité