Le président sud-africain approuve l'envoi de 400 soldats en Centrafrique

LE CAP, 6 janvier (Xinhua) — Le président sud-africain Jacob Zuma a approuvé l’envoi de 400 soldats en République centrafricaine, où les rebelles ont lancé une offensive d’envergure et s’approche de la capitale Bangui, a annoncé dimanche la présidence sud-africaine.

Les troupes sud-africaines apporteront leur soutien en remplissant l’obligation interntionale de l’Afrique du Sud vis-à- vis de la République centrafricaine, selon une déclaration de la présidence sud-africaine, ajoutant que ce déploiement a été autorisé par la Constitution sud-africaine.

Les soldats sud-africains “vont aider l’armée centrafricaine à augmenter sa capacité, à préparer et à mettre en oeuvre le processus de désarmement, démobilisation et réintgération”, indique la déclaration.

Cette mission “fait partie des efforts que l’Afrique du Sud déploie pour amener la paix et la stabilité dans la région”.

Réagissant aux derniers développements en Centrafrique, l’Afrique du Sud a appelé les rebelles du Séléka à cesser son offensive, à se retirer des villes qu’ils ont prises et à arrêter son avancée vers Bangui.

Le président Zuma avait envoyé son ministre de la Défense Nosiviwe Mapisa-Nqakula en Centrafrique pour évaluer la situation dans le pays.

Le gouvernement sud-africain a déclaré que l’Afrique du Sud, en tant qu’un membre de l’Union africaine (UA), s’oppose à toute tentative de prendre le pouvoir par la force et soutient ainsi les sanctions contre les auteurs de tout changement inconstitutionnel de gouvernement, y compris leur isolement total.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :