Mercredi 19 mai 2021

Présidence BAD : les tractations pour succéder à Kaberuka ont commencé, Bedoumra sur les starting-blocks

Le mandat du président actuel de la BAD (Banque Africaine du Développement), le rwandais Donald Kaberuka arrive à terme. Pour lui succéder plusieurs noms circulent, les tractations ont déjà commencé.

La BAD, de sa création à nos jours a connu six présidents et un président par intérim, à savoir :

  • 1964-1970 Mamoun Beheiry (Soudan)
  • 1970-1976 Abdelwahab Labidi (Tunisie)
  • 1976-1979 Kwame Donkor Fordwor (Ghana)
  • 1979-1980 Godwin Gondwe (Malawi) président par intérim
  • 1980-1985 Willa Mung’Omba (Zambie)
  • 1985-1995 Babacar N’diaye (Sénégal)
  • 1995-2005 Omar Kabbaj (Maroc)

Et le président en exercice le rwandais Donald Kaberuka. Selon certaines diplomatiques sources, le temps serait venu pour qu’un candidat issu de la CEMAC prenne les rênes de cette institution.

Les candidats en lice pour l’Afrique francophone sont, Jalloul Ayed de la Tunisie, Makhtar Diop du Sénégal et Bedoumra Kordjé du Tchad. Le bloc francophone doit parvenir à un consensus et designer un candidat, des tractations politiques sont en cours.

Bédoumra Kordjé fut vice-président des services institutionnels de la BAD. Il est titulaire du diplôme d’Ingénieur civil des télécommunications de l’École Nationale Supérieure des Télécommunications de Paris (France) en 1979 et de la Maîtrise d’électronique, d’électrotechnique et d’automatique de la faculté des Sciences de l’Université Paul Sabatier à Toulouse (France) en 1977. Il a travaillé comme ingénieur d’études dans un bureau d’étude privé à Abidjan (avril 1982 à février 1983) et ingénieur d’études à l’Office des Postes et Télécommunications du Tchad (février 1981 à mars 1982).

Il intègre la BAD en mars 1983 en tant qu’expert en télécommunications. Il cumule plus de 26 années d’expérience à la BAD, dont 13 années à des postes d’encadrement. Il a gravi les échelons pour devenir expert en chef en télécommunications en janvier 1996. De janvier 2002 à avril 2005, il est Directeur du Département Infrastructure-Région Nord, Est et Sud (intérim de janvier à mai 2002), après avoir été Chef de division infrastructure et industrie, Région Nord de févier 1996 à mai 2002. De juillet 2006 à février 2008, il a assumé conjointement la direction du Département Eau et Assainissement et de la Facilité Africaine de l’eau puis il a été Secrétaire Général de la Banque du 1er mars 2008 au 31 juillet 2009.

Le 27 janvier 2012, il devient ministre du Plan, de l’Économie et de la Coopération en remplacement de Mahamat Ali Hassan. En février 2014, le président Deby lui confie la tâche de régir la présidence en le nommant Secrétaire Général de la présidence de la république. 17 octobre 2013, il est appelé à rejoindre le gouvernement en tant que ministre des Finances, poste qu’il occupe encore.

Ecobank 2

Laisser un commentaire

économie

Coronavirus : 1 cas confirmé, 13 guéris et 28 malades sous traitement

BREVE - 1 cas confirmé sur 186 échantillons analysés, 13 guéris, 0 décès et 28 malades sous traitement. C'est la situation épidémiologique de la...

Tchad : le ministre de la sécurité autorise deux marches le 20 mai

BREVE - A travers les arrêtés 048 et 049 de ce 18 mai, le ministre de la Sécurité Publique et de l'Immigration autorise deux...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
104 votes · 105 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité

Publicité canal Plus