Projet SWEED : la vice-présidente de la Banque mondiale apprécie les impacts à Mani

Projet SWEED : la vice-présidente de la Banque mondiale apprécie les impacts à Mani

En visite au Tchad, la vice-présidente de la Banque mondiale au développement, Annette Dixon, s’est rendue jeudi à la sous-préfecture de Mani, dans le département de Haraze Al Biar. Objectif : constater de visu les réalisations du projet SWEED financé par la Banque mondiale.

Accueillie par le préfet du département de Haraze Al Biar, Youssouf Ousman, la délégation conduite par Annette Dixon s’est entretenue avec les femmes et filles, bénéficiaires du projet SWEED.Premier contact, les bénéficiaires de la formation en électricité. Mme Annette Dixon et sa suite ont assisté à des séances de démonstration de branchement électrique, objet de la formation financée par le projet SWEED. Avec cette formation, ces femmes sont aujourd’hui à mesure de faire des branchements pour l’énergie solaire ou alternatif.

Une bénéficiaire du projet SWEED faisant ici la démonstration en branchement.
Photo: Christian/Tchadinfos.com

Deuxième entretien, les associations des femmes de divers domaines. Bénéficiant des appuis multiformes du projet SWEED, les associations des femmes ont exprimé leur reconnaissance à l’équipe de la Banque mondiale pour les différentes réalisations. L’occasion pour leurs représentantes de présenter d’autres doléances à la vice-présidente de la Banque mondiale au développement. « Nous avons beaucoup bénéficié de ce projet mais comme l’homme est un être insatisfait, nous vous demandons de faire davantage », a suggéré une bénéficiaire.   

Photo de famille des femmes tractoristes avec l’équipe de la Banque mondiale
Photo: Christian/Tchadinfos.com

Dernière étape de la visite de la vice-présidente de la Banque mondiale au développement, le centre d’accueil de Mani. C’est un centre qui héberge des filles démunies qui sont récupérées par le projet SWEED pour leur scolarisation. Hébergement, nourriture, dotation des fournitures scolaires, prise en charge sanitaire et frais de scolarité sont pris en charge entièrement par le projet. Elles sont une vingtaine à bénéficier de cette action sociale. Dans leur motion de recommandation, les internées ont exprimé les besoins suivants :

  • La dotation en bibliothèque scolaire ;
  • Des outils informatiques ;
  • L’extension du centre d’apprentissage en Anglais.

Pour le préfet du département de Haraze Al Biar, Youssouf Tom, la sous-préfecture de Mani a cette grâce de bénéficier du projet SWEED. « C’est une chance pour la sous-préfecture de Mani de profiter de ce projet qui intervient dans l’éducation, la santé, l’agriculture. Les résultats sont là et nous en sommes fiers », s’est-il réjoui.

Face à la presse qui l’a accompagnée, Mme Annette Dixon est confiante quant à la réalisation du projet. « L’objectif assigné au projet SWEED est en phase d’être atteint. Car, le but est rendre automnes les femmes. Et avec ce que je viens de constater, les femmes s’en sortent pas mal », a-t-elle déclaré. Elle promet faire un plaidoyer auprès de son institution pour inscrire le projet dans la durée.

Le projet SWEED autrement le projet d’Autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel a été lancé en 2015 dans 7 pays du Sahel dont le Tchad avec le soutien de la Banque mondiale et d’autres institutions internationales. L’objectif global de cette initiative est d’accélérer la transition démographique, de déclencher le dividende démographique et de réduire les inégalités de genre dans la région du Sahel. Avec pour bénéficiaires principales les femmes et les jeunes filles, le projet SWEED vise également à rendre celles-ci autonomes et de pouvoir prendre des décisions qui contribueront de façon durable au développement de leurs communautés.

Laisser un commentaire