Présidentielle 2021 : Lydie Beassemda promet de faire du Tchad un Etat fédéral

0
15

Politique : Lydie Beassemda, présidente du parti pour la Démocratie et l’Indépendance intégrales (PDI) en pleine campagne ce 19 mars dans le 5eme arrondissement de N’Djaména, souhaite faire du Tchad un Etat fédéral. Elle estime donner une nouvelle image au Tchad.

La présidente du parti  pense qu’un enfant a besoin d’une mère pour être orienté. Ainsi, dans son discours, elle promet à la jeunesse les opportunités d’étude et l’amélioration des conditions d’étude actuelle. Pour elle, il y a plusieurs années que les diplômés ne sont pas intégrés à la Fonction publique.

Cette dernière souligne également qu’un pays comme le Tchad a besoin d’une femme pour réorienter les choses en faveur de tous les Tchadiens. À cette occasion, la dame de fer croit en elle et en son engagement. Elle promet à la nation tchadienne,  qu’il y aura des possibilités de créer des emplois aux jeunes. Pas besoin de venir à N’Djaména parce qu’il n’y a pas d’emploi dans les autres provinces. “Aujourd’hui vous  êtes de nombreux jeunes ici à la recherche de l’emploi, avec le PDI, il y a la possibilité de créer 3.000.000 emplois” a-t-elle lancé. Elle invite toutes les femmes et les jeunes à une prise de conscience collective.

Seule femme parmi le sept candidats en lice pour la présidentielle 2021, a fait le bilan de 60 ans : « Durant ces 60 d’existence aujourd’hui si vous faites le bilan, il y a des choses que nous voulons changer.  Ces choses que nous voulons changer, le PDI vous propose que ça change, mais comment ? Parce que nous vous proposons un Etat fédéral ». Elle a expliqué les raisons de manque de services publics, dans les provinces et que tout se  passe qu’ici dans la capitale. Elle a décrié le mauvais système d’éducation, des centres hospitaliers qui ne correspondent pas aux normes sanitaires, d’où tout tchadien n’a pas accès à un meilleur soin dans son fond village.

Lydie sollicite les femmes à voter pour elle. Car leurs droits ont été longtemps bafoués. Toutefois, elle rappelle aux mères de la nation qu’elles ne sont pas simplement des mères, mais elles peuvent mieux faire. Elle appelle à l’unisson.

Leave a Reply