Présidentielle 2021 : chaque candidat doit verser 10 millions de caution au plus tard le 26 février

0
23
NAIROBI, 8 août (Xinhua) -- Une électrice glisse son bulletin dans l'urne, dans un bureau de vote de Nairobi, capitale kenyane, le 8 août 2017. L'élection présidentielle s'est tenue mardi dans le pays. (Photo : Chen Cheng)

A deux jours de la clôture des candidatures à l’élection présidentielle, le gouvernement donne des orientations quant au versement de la caution.

10 millions. C’est la somme que doit verser en guise de caution tout candidat à la présidentielle d’avril 2021. Ce 24 février, par un communiqué, la direction du trésor public a donné des orientations sur cette opération. Le versement de la caution, rappelle la direction, est conforme à l’article 131 de la loi n°045/PR/2019 du 31 décembre 2019, portant modification de la loi 033/PR/2019 du 22 juillet 2019 portant code électoral.

Selon les détails du communiqué, la caution de 10 millions de francs CFA, doit être versée par les candidats à la présidentielle au trésor public, sur le compte Etat-recettes administratives. Ce compte, précise le trésor public, est logé dans les banques primaires de la place contre un bordereau de versement. Ce n’est pas tout. Le bordereau doit ensuite être remis à la direction recettes de la trésorerie paierie générale en vue de la délivrance d’une déclaration de recette. Cette dernière donne droit au candidat de déposer alors sa candidature auprès de la Cour suprême.

Enfin, la direction du trésor informe qu’ au dernier jour de dépôt, le guichet de son institution va rester exceptionnellement ouvert jusqu’à minuit pour encaisser la caution des candidats retardataires. Il faut rappeler que le dépôt des candidatures, ouvert le 13 février, sera clôturé ce 26 février à minuit. Plus que 48 heures pour les candidats de se conformer aux exigences de la loi.

 

Laisser un commentaire