Préavis de grève : le syndicat des enseignants du Tchad donne un ultimatum d’une semaine au gouvernement

Préavis de grève : le syndicat des enseignants du Tchad donne un ultimatum d’une semaine au gouvernement

Le bureau exécutif du syndicat des enseignants du Tchad pour la ville de N’Djamena, s’est réuni ce 3 décembre 2018 pour examiner la situation de leurs collègues en situation avec l’inspection générale d’État (IGE).

Dans un communiqué de presse signé le 3 décembre 2018, le bureau exécutif du SET pour la ville de N’Djamena dit “malgré la non satisfaction des revendications de la plateforme syndicale, les agents de l’État en général et les enseignants en particulier ont accepté de reprendre le travail pour montrer la bonne foi au gouvernement”.

Le SET pour la ville de N’Djamena se dit surpris que malgré le verdict prononcé en faveur des requérants par la chambre administrative auprès du tribunal de grande instance de N’Djamena, elle constate avec amertume la suppression de novembre et la mise en retraite forcée sans aucune base légale de bon nombre des enseignants.

De ce qui précède le SET pour la ville de N’Djamena donne un délai d’une semaine, du 3 au 9 décembre 2018 au gouvernement pour régler la situation. Passé ce délai le SET dit appeler ses militants a cessé toutes les activités.

Le communiqué de presse porte la signature du secrétaire général du bureau exécutif du SET pour la ville de N’Djamena par intérim, DOGDAYE KOBO.

Un commentaire

Laisser un commentaire