mardi 9 août 2022

Portrait : Issa Abdramane Tchoungouli, un maire qui soigne sa population

Issa Abdramane Tchoungouli, maire de Moussoro, chef-lieu de la province du Bahr-El Ghazel depuis 2014, est également un agent de santé. Entre son bureau et sa maison, Issa Abdramane Tchoungouli ne manque pas de patients. Voici son parcours.

4 heures du matin. Nous sommes au quartier Hilé Béchir à Moussoro, chef-lieu de la province du Barh El Ghazel. Devant la concession du maire de la commune de cette ville, un groupe de personnes se forme. Ces visiteurs de la première heure de la matinée sont en fait venus se faire consulter par un soignant qui se trouve être le premier responsable de la commune de Moussoro, Issa Abdramane Tchoungouli. « Docteur je souffre tellement, j’ai besoin de ton aide pour alléger mes douleurs », supplie un patient une fois que le maire est sorti de la mosquée qui se trouve en face de sa concession. D’autres personnes viennent le soir (jusqu’à vers 22h), etc.

Agent de santé devenu maire, Issa Abdramane Tchoungouli n’a pas abandonné sa passion de sauver des vies. Bien qu’il ne détient pas un cabinet de soins, le maire ne cesse de consulter ses concitoyens souffrants. « Je reçois chaque jour, chaque heure, à la maison, au bureau ou en passant dans les quartiers des gens pour les soins », fait savoir le premier magistrat de la ville de Moussoro. « Moi je prends une journée pour consulter et le lendemain c’est le repos, mais c’est difficile. Par jour, je reçois 30 à 40 personnes pour la consultation gratuitement », révèle-t-il.  

Comment Issa Abdramane Tchoungouli est devenu un agent soignant ?

Tout a commencé au moment où Issa Abdramane travaillait dans le cadre du projet FIDA. « En ce temps j’étais dans la zone rurale. Ces gens venaient me demander un service, pour les transporter vers un hôpital surtout à Mao pour se faire soigner. Et comme en ce temps les véhicules étaient rares, je suis obligé de quémander auprès de mes chefs », raconte-t-il. Certaines personnes passent la journée, d’autres des nuits avec les souffrances pour attendre l’occasion d’un véhicule pour leur évacuation. « C’est la principale raison qui m’a poussé à embrasser le métier de la santé ».

« C’est mon ambition qui m’a amené à faire la santé, sinon je suis un gestionnaire. J’ai tenté le concours de l’ENASS en 1998 et j’ai été reçu. Puis après avoir fini à l’ENASS, j’ai obtenu une bourse pour aller poursuivre mes études en santé. De là je suis sorti technicien supérieur en anesthésie et réanimation d’urgence. Depuis 20 ans je suis en train de servir mes citoyens  », a déclaré le maire de la commune du Moussoro.  

Natif du Barh El Ghazel, de taille moyen, Issa Abdramane Tchoungouli est né le 20 septembre 1972 à Moussoro. Il est sorti du lycée technique commercial avec un Bac G2. Après avoir obtenu son brevet de technicien supérieur (BTS) en gestion et comptabilité, il a travaillé avec des organisations non gouvernementales (ONG). Par la suite, sa conviction l’a amené à faire les études en santé. Maire de la commune de Moussoro depuis 2014, il a envoyé ses enfants étudier la médicine pour venir soulager la population.

Laisser un commentaire

économie

Musique : Christian Saar officialise la sortie de son premier album intitulé “302”

L'artiste Gospel tchadien Christian Saar a annoncé ce mardi 09 août la sortie de son premier album "302". Un album Gospel composé de huit...

Tchad : la période d’identification des abonnés des téléphonies prorogée au 10 septembre

Les abonnés des maisons de téléphonies peuvent être enrôlés avec le numéro national d’identification jusqu’au 10 septembre 2022 au lieu du 10 août. Cette...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
884 votes · 885 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité