Pénurie de carburant : 3 employés de Total Tchad condamnés pour spéculation

Pendant que les paisibles citoyens se tannent le cuir au soleil des heures pour quelques litres de carburant, les spéculateurs se transforment en clients privilégiés dans les grandes stations de services.

Ce jeudi O9 octobre 2014, le Tribunal de Grande Instance de N’Djamena a condamné 3 employés de Total-Tchad, dont 2 pompistes d’une peine privative de liberté de dix-huit mois avec une amende de trois millions, alors que le gérant déclaré complice écope un an assorti de cinq millions d’amendes. Au motif d’entrave à la liberté de l’exercice de commerce et à la décision du gouvernement interdisant la spéculation.

Au cas d’espèce, un usager a sollicité l’achat de cinq litres d’essence à titre de consommation. Le pompiste lui à opposer un refus catégorique prétextant qu’il n’y a pas d’essence, alors qu’une voiture était en train de se faire servir 484 litres largement au-delà de la quantité recommandée pour client en cette période de révision de la raffinerie (Moto 5L et voiture 20L).

Le motocycliste ne voulant pas être complice du malheur des tchadiens a préféré aviser le Péleton Spécial d’Intervention de la Gendarmerie. Cette brigade est parvenue à arrêter le pompiste alors que le conducteur du véhicule contrevenant a pu s’échapper. C’est ainsi que les autres complices ont pu être appréhendés et condamnés. Espérons que ce jugement, fasse son effet sur les spéculateurs, sinon que la gendarmerie reste sur sa garde.

Total Marketing par le billet de son avocat Me Bernard Padaré à fait savoir son rejet de cette condamnation ainsi que sa volonté de recourir à l’appel, surtout en ce qui concerne la décision de la fermeture pour deux ans de la station-service Total de N’Djari.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :