Planification familiale : L’UNFPA sensibilise les prédicatrices sur les méthodes disponibles

Planification familiale : L’UNFPA sensibilise les prédicatrices sur les méthodes disponibles

Une journée d’information sur la planification familiale a été organisée le samedi 19 novembre 2016, à l’intention des femmes prédicatrices du Conseil supérieur des affaires Islamique (CSAI) du Tchad à la grande Mosquée de N’Djamena. Initiée par le (CSAI) avec l’appui du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), cette journée a permis d’entretenir les prédicatrices sur les services de planification familiale disponibles en vue du bien-être du couple Mère/Enfant.

C’est avec un sketch sur les conséquences du mariage des enfants que la Journée d’information et de sensibilisation a commencé. L’arrêt des études, les grossesses rapprochées, les IST, etc. sont les effets néfastes imputables au mariage des enfants d’après cette représentation théâtrale. Ce sketch donne le ton des attentes placées en cette journée d’information.

Plusieurs thématiques ont été à l’ordre jour. Il y avait des interventions axées sur les thèmes, planification en Islam ; situation de la santé maternelle, néonatale, infantile au Tchad : rôle de la planification familiale ; les avantages de la planification familiale et ses méthodes disponibles ; les conseils en planification : droits de la cliente et un partage d’expérience de la planification en Indonésie.

Le Conseil Supérieur des Affaires Islamique au Tchad et l’UNFPA espèrent, à travers cette Journée d’information et de sensibilisation, faire lever les obstacles et les barrières quant à l’utilisation des méthodes modernes de la planification familiale. Un espoir mérité puisque la présidente des femmes prédicatrices du CSAI, Zenab Youssouf Kabir, soutient que l’Islam protège l’être humain en général et le couple mère et enfant en particulier.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :