Pétrole : 5 dates à retenir sur l’or noir tchadien

Pétrole : 5 dates à retenir sur l’or noir tchadien

Economie – cela fait 17 ans que le Tchad est entré dans le cercle des pays exportateurs du pétrole. La rédaction de Tchadinfos vous retrace les temps fort de ce processus.

Les recherches sur l’or noir tchadien remontent aux années 1960. Notamment avec la découverte des traces positives du pétrole au sud du pays par la compagnie américaine CONOCO. Un autre site fut découvert dans la région du Lac. Dès lors, les pourparlers ont commencé pour aboutir à l’exploitation du pétrole. Voici les dates qu’il faut savoir sur le pétrole tchadien.

Lire aussi : Éphéméride : Il y a 17 ans, le Tchad entrait dans le cercle des États producteurs de pétrole

1. En 1998, le Tchad a signé un accord avec un consortium d’entreprises pétrolières dirigé par ExxonMobil. Une convention qui autorisait l’exploration des trois sites pétroliers du bassin de Doba notamment : Miandoum, Komé et Bolobo. Cet accord réglementait la protection de ces trois champs pétroliers en terme de protection de l’environnement, d’acquisition de terre, d’indemnisation, de paiement de redevance et d’impôts. Une attente qui a abouti à la construction de l’oléoduc Tchad-Cameroun d’un montant de 4,2 milliards de dollars, en 2000-2001. Au fil du temps, les négociations sur l’exploitation du pétrole vont progresser.

2. Le 15 juillet 2000, la Banque mondiale et le consortium américano malaisien (ExxonMobil) ont donné leur aval pour l’exploitation du pétrole tchadien.

Lire aussi : Économie : “Je disais toujours aux Tchadiens attention, le pétrole est une denrée périssable”

3. Il faut attendre trois ans plus tard pour voir l’or noir tchadien sur le marché international. Autrement dit, le 10 octobre 2003. Cette date marque l’inauguration des installations pétrolières du bassin de Doba. En d’autres termes, le pétrole Tchadien a jailli, en ce jour. Ce jaillissement de l’or noir avait pour but, la lutte contre la pauvreté.

4. En 2010, l’exploitation du pétrole tchadien connait sa vitesse de croisière. D’un pic de 63 millions de barils (160 000 barils par jour) en 2005, la production n’a cessé d’augmenter.

5. En 2014, la production de l’or noir tchadien est fortement affectée à cause de la chute des cours du baril.  Ce changement plonge le pays dans une impasse économique, toujours ressentie.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :