Panalpina offre un cargo de 81,2 tonnes des produits à l’UNICEF pour la réponse humanitaire au Tchad

Panalpina offre un cargo de 81,2 tonnes des produits à l’UNICEF pour la réponse humanitaire au Tchad

Le bureau Unicef de N’Djaména a réceptionné un cargo de 81,2 tonnes de produits de première nécessité pour les programmes d’accès à l’eau potable, d’hygiène et de nutrition que lui a offert Panalpina. C’est pour la quatrième année consécutive, que, l’UNICEF et Panalpina unissent leur force pour affréter des produits indispensables à la réponse humanitaire dans un pays où les conflits dans les pays voisins, l’afflux de réfugiés et les taux élevés de malnutrition ont conduit à une situation précaire.

Le PDG de Panalpina, Stefan Karlen déclare que, «comme les années précédentes, nous avons décidé qu’un geste humanitaire sous la forme d’un avion affrété pour l’UNICEF aurait plus de valeur que des cadeaux de Noël pour les clients et les employés. Le but de ce cargo reste le même : apporter un peu de soutien à ceux qui sont moins chanceux que nous, surtout les enfants».

Le matériel humanitaire transporté au Tchad par le cargo affrété par Panalpina comprend des équipements médicaux utilisés pour la vaccination, des traitements contre le paludisme, du paracétamol, des tablettes de purification de l’eau et des kits d’hygiène pour les femmes. Cette livraison d’urgence a également apporté plus de 15 tonnes de sachets de lait thérapeutique utilisé pour traiter la malnutrition aiguë sévère chez les enfants de moins de cinq ans. Les couvertures et les bâches utilisées pour les abris représentent 22 tonnes de la cargaison. Puisque les loisirs sont très importants pour les enfants déracinés par les conflits, des milliers de ballons, de cordes à sauter et de frisbees ont également fait partie du cargo.

L’UNICEF explique que, quatre crises majeures affectent directement 3,9 millions de personnes au Tchad. Plus de 3,4 millions de personnes sont affectées par l’insécurité alimentaire et la malnutrition. Plus de 600 000 personnes sont directement affectées par les mouvements de population incluant les réfugiés, retournés et déplacés internes. La situation sanitaire est caractérisée par la prévalence de maladies à potentiel épidémique telles que le choléra et la rougeole et d’autres maladies comme le paludisme. Enfin, les catastrophes naturelles (inondations, sécheresse, ennemis des cultures) sont récurrentes et de plus en plus fréquentes.

L’accès aux soins médicaux, mais aussi à l’eau potable et aux installations sanitaires est très limité en raison de l’insuffisance des ressources financières et humaines, ainsi que des équipements pour les services de santé. En outre, les taux de vaccination sont parmi les plus bas au monde, seulement un enfant sur quatre est totalement vacciné au Tchad.

Le représentant de l’UNICEF au Tchad, Philippe Barragne-Bigot rappelle l’objectif de son organisme, celui de soutenir et de soulager les populations en état d’urgence, pour ce faire le soutien de nos partenaires est primordial» avant de se rejouir que, «l’appui apporté par Panalpina, depuis ces dernières années, est essentiel pour accomplir notre mission au Tchad».

 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :