PAM : une personne sur deux en situation d’insécurité alimentaire dans la bande sahélienne au Tchad

PAM : une personne sur deux en situation d’insécurité alimentaire dans la bande sahélienne au Tchad

Environ deux millions de personnes des huit régions de la bande sahélienne au Tchad, soit la moitié de la population locale, se trouvent en état d’insécurité alimentaire, selon une évaluation du gouvernement tchadien avec le Programme alimentaire mondial (PAM) et d’autres partenaires.

Selon un communiqué de l’ONU rendu public mardi, plus d’un quart de la population concernée est dans une situation d’insécurité alimentaire sévère. Ces résultats démontrent une dégradation de la situation par rapport à la précédente enquête en mars 2015 avec un taux d’insécurité alimentaire en constante hausse, passant de 46 à 58% dans la région de Kanem et de 40 à 49% dans celle de Bahr el Ghazel.

Cette situation a des effets directs sur les taux de la malnutrition qui se sont aggravés depuis novembre 2015 dans six des huit régions analysées (Bahr el Ghazel, Batha, Kanem, Lac, Sila and Wadi Fira).

“Pour les familles vulnérables qui vivent dans la bande sahélienne la saison de soudure va cette année être très difficile. Le PAM travaille avec le gouvernement et ses autres partenaires pour porter assistance à la population tchadienne confrontée à cette crise”, a déclaré la directrice du PAM dans le pays, Mary-Ellen MCGroarty, cité par le communiqué.

Pour limiter l’impact à court et long terme d’une crise aux multiples facettes, alimentaire, économique, climatique, le PAM et ses partenaires vont apporter, pendant la période de soudure de juin à septembre, une assistance alimentaire aux ménages les plus vulnérables avec un soutien nutritionnel spécialisé pour les enfants et les femmes enceintes et allaitantes affectés.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :