PADLFIT : une nouvelle stratégie pour le développement local et la finance inclusive

PADLFIT : une nouvelle stratégie pour le développement local et la finance inclusive

Le Programme d’appui au développement local et à la finance inclusive (PADLFIT) constitue une réponse pour le  gouvernement tchadien dans l’atteinte des Objectifs du développement durable. Le plaidoyer pour la mobilisation des ressources dans le cadre de son financement a été fait le mercredi, 09 mai 2018 par le ministre de l’économie et de la planification du développement, Issa Doubragne, à l’hôtel Hilton de N’Djamena.

Le PADLFIT est le principal programme intégré pour faciliter la mise en œuvre du Plan national de développement 2017-2021 et le déploiement de la stratégie nationale de la finance inclusive au Tchad. Ce programme a été formulé sur la base des expériences acquises en fusionnant deux programmes que sont : le Programme d’appui à la décentralisation et à la gouvernance locale  et le Programme d’appui à la finance inclusive au Tchad.

Le secteur privé est au cœur de ce programme qui est le moteur du développement local. Avec  plus de 306 milliards de FCFA, le Programme d’appui au développement local et à la finance inclusive sera mis en œuvre sur 4 ans. Il touche les domaines de l’énergie propre, les filières agro-sylvo-pastorales et halieutiques et les microentreprises créatrices de valeurs et d’emplois entre autres. L’inclusion financière et sociale des populations qui constitue le deuxième pilier du programme est l’une de ses innovations.

Au vu des potentialités diverses que regorge le Tchad, le ministre de l’économie, Issa Doubragne a relevé que le PADLFIT est un catalyseur du Plan national de développement et pour la promotion des investissements directs étrangers au Tchad. C’est pourquoi, il appelle les partenaires à se mobiliser pour accompagner le programme.

Les femmes et les jeunes sont les couches privilégiées car ils constituent la tranche importante de la population et catalyseurs du développement. Les investissements répondent aux Objectifs de développement durable, la vision d’émergence du Tchad à l’horizon 2030.

« Pour son démarrage, le Programme des Nations Unies pour le Développement au Tchad, dans son rôle de partenaire au développement et pour l’atteinte des objectifs de développement durable a été chargé par le gouvernement de s’assurer la coordination, la mobilisation des ressources nécessaires et la réalisation des principales phases pilotes sur la période 2017-2021 », a informé le ministre en charge de la planification du développement, Issa Doubragne.

Laisser un commentaire