Opération Serval au Mali : le Tchad, base arrière française

Soldats français et tchadiens avancent ensemble pour libérer les anciennes villes occupées par les islamistes dans le Nord-Mali. Mais les deux pas sont bien plus liés qu’il n’y paraît dans ce conflit.

La base française de N’djamena, la capitale, existe depuis 1986 dans le cadre du déploiement de la force Epervier. C’est aujourd’hui la principale base arrière de la guerre au Mali.

Après plus de quinze jours de conflit, le rythme des rotations des avions cargo est beaucoup plus calme qu’au début de l’opération Serval mais le transport de troupes et de matériel se poursuit.

Dans l’ambition d’une guerre éclair portée par François Hollande, la base arrière tchadienne revêt un enjeu capital : N’djamena ne se trouve qu’à quatre heures de vol du sol malien.

 

Source : BFM TV

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :