Opinion : 21e Journée nationale de la jeunesse morose

Opinion : 21e Journée nationale de la jeunesse morose

La 21e édition de cette journée a été célébrée ce 29 mai dernier dans une ambiance morose. Placée sous le thème « tirer pleinement profit de la dividende démographique en investissant dans la jeunesse », cette journée n’a apporté aucune solution aux multiples problèmes des jeunes.

Fer de lance de la nation, la jeunesse tchadienne plonge de plus en plus dans un désespoir.  Cette jeunesse est sacrifiée sur l’autel des intérêts mesquins et égoïstes. Pas de politique d’emploi, manque des structures adéquates pour leur formation tous ces manquements emmènent les jeunes à se livrer quelques fois aux pratiques immorales, telles que le vol, le viol la consommation abusive des stupéfiants et un exode rural qui s’accroît du jour au jour. Or le Chef du Gouvernement Pahimi Padacké Albert lors de son passage devant les élus du peuple pour présenter son programme politique de son deuxième gouvernement a annoncé le recrutement massif d’environ 20 000 jeunes à la Fonction publique. Mais quelques mois plus tard, l’on annonce le gel de l’intégration. Paradoxe. Au lancement de cette journée, le ministre de la Jeunesse de sport et de loisir a affirmé que « Des nombreuses réalisations sont observables dans le domaine de l’éducation, de la formation professionnelle de l’enseignement supérieur, de l’emploi et de l’entrepreneuriat, de la santé des sports ». Or l’enseignement supérieur est chancelant depuis des décennies, pas d’emploi pour les diplômés, aucune opportunité pour permettre à ces milliers de jeunes d’entreprendre. Pire, lors de cette fameuse journée aucune activité n’est organisée. Tout s’est résumé au discours. Des discours qui n’ont aucun effet sur la vie des jeunes qui ne prennent pas d’ailleurs au sérieux ces rengaines. Interrogés, certains jeunes ignorent même l’existence d’une telle journée au Tchad. Le ministre de la Jeunesse conclut que « la fête de la jeunesse reste pour les jeunes un espace de réflexion et de communion sur leurs vies et leur devenir. Objectivement la fête de la jeunesse est un cadre d’échanges et de brassages des jeunes pour permettre de renforcer les liens entre les fils et les filles du Tchad afin de sauvegarder les acquis pacifiques patriotiques démocratiques à travers des activités socioculturelles ».

Shalom M.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :