Opération Juste prix : la DCPDC interpelle le président Déby sur la 2e phase

Opération Juste prix : la DCPDC interpelle le président Déby sur la 2e phase

Par une conférence de presse, la Dynamique citoyenne pour la protection des droits des consommateurs (DCPDC) s’étonne de l’arrêt brusque du processus de pérennisation de l’opération Juste prix censée lutter contre la cherté de vie. 

L’objet de cette conférence est d’éclairer l’opinion publique sur la cherté de vie, qui selon la D.C.P.C.D, ne cesse d’importuner les ménages tchadiens, faute de l’échec de l’opération juste prix dont la phase pilote de 45 jours a été lancée le 2 mai dernier.

La Dynamique se dit surprise de constater avec regret que la deuxième phase dite de pérennisation de l’opération qui devrait aboutir au suivi des mesures réglementaires soit arrêtée à mi-chemin, à défaut d’une volonté politique ainsi qu’au refus systématique des pouvoirs publics à financer sa deuxième phase.

Moussa Mahamat Mahadi, président de la D.C.P.C.D, a fait savoir que : « La dynamique a dépêché une mission d’observation dans 10 marchés de la ville de N’Djamena, afin d’enquêter sur l’application effective de l’arrêté fixant prix des produits de première nécessité par le ministère en charge du Commerce. » À l’issue de cette enquête, Mahadi ajoute que : « la D.C.P.D.C s’est rendue compte de la recrudescence de la flambée de prix de denrées alimentaires de première nécessité dans les différents marchés visitées. »

Eu égard de cela, la Dynamique se demande: « à qui et à quoi les exonérations ont servi et  ne serait-elle pas juste un trompe-l’œil? »

La Dynamique interpelle le président de la République à sauver la paix sociale, tout en mettant sur pied un mécanisme performant pouvant éradiquer le phénomène de la cherté de vie.

MOÏSE Dabesne Léon, stagiaire

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :