Octobre rose : la ligue Tchadienne pour la Lutte contre le Cancer a organisé une marche Solidaire

Octobre rose : la ligue Tchadienne pour la Lutte contre le Cancer a organisé une marche Solidaire

Pour achever en beauté et en bonne santé le mois d’octobre baptisé « octobre rose » par la Ligue Tchadienne de Lutte Contre le Cancer au Tchad, une marche de solidarité est organisée ce 27 octobre par la première Dame du Tchad, par ailleurs marraine de ladite ligue.

Cette marche de solidarité organisée ce 27octobre 2018 dans la capitale tchadienne par la ligue tchadienne de lutte conte cancer a eu pour point de départ la Mairie centrale et le point d’achèvement le stade Mahamat Ouya. Son objectif, prévenir certaines maladies non transmissibles comme le diabète, l’hypertension et bien d’autres.

Plusieurs personnalités se sont mobilisées pour cette grande marche, sans oublier les élèves et étudiants des différents établissements de la place. En plus de la marche, l’association des femmes, des « clandomen » et des chorégraphes ont donné plus du goût à l’événement à travers leurs prestations, sans oublier un match de football qui a opposé deux équipes féminines au stade Mahamat Ouya.

Dans son discours de circonstance, le président de la LTTC Manikassé Palouma a saisi l’occasion pour féliciter tous les acteurs qui ont contribué d’une manière ou d’une autre à la réussite de la campagne lancée depuis le début du mois d’octobre. C’est aussi l’occasion pour ce dernier de présenter le bilan de la campagne. La campagne de sensibilisation a enregistré mille six cent soixante-dix femmes dont on trouve les cas suspectés, les cas du cancer de Cole de l’utérus, etc. Plus loin dans ces propos, le docteur Manikassé revient sur le bien fait du sport et exhorte la population N’Djamenoise à la pratique de sport.

Il faut noter que durant cet événement, différentes distinctions ont été remises aux acteurs qui œuvrent pour la lutte contre le cancer au Tchad. Ces organisations sont entre autres l’Organisation mondiale de la Santé, le Ministère de la Santé, l’ADES, etc.

« Nous allons mettre en place des dispositifs afin de prendre en charge les cas de cancer et d’accompagner les malades », conclut le représentant du ministre de la Santé publique, Rohingalaou Ndoundo, pour clore l’événement.

Laisser un commentaire