Les nouvelles règles sur la valeur en douane de l'OMC ne sont pas appliquées dans la CEMAC

GENÈVE, 29 juillet (Xinhua) — Le ministre gabonais du Commerce Fidèle Mengue Me Engouang a avoué lundi que les nouvelles règles sur la valeur en douane de l’Organisation mondiale du commerce ( OMC) ne sont pas encore appliqués dans l’espace de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

“Elles ont été adoptées par la CEMAC mais elles ne sont toujours pas appliquées”, a affirmé le ministre gabonais à Xinhua en marge d’une réunion de l’OMC tenue du 29 au 31 juillet à Genève, destinée à examiner les politiques africaines.

La CEMAC regroupe six Etats, dont cinq sont membres de l’OMC: le Cameroun, la République du Congo, le Gabon, la République centrafricaine (RCA), et le Tchad. La Guinée équatoriale possède le statut d’observateur et a introduit sa demande d’accession à l’OMC en 2007.

Selon un rapport de l’OMC, depuis son lancement il y a bientôt 20 ans, la CEMAC n’a pas encore réussi à promouvoir le commerce entre ses membres, en dépit des différents textes pris en vue d’établir l’union douanière, avec sa composante de zone de libre- échange.

Le Pr Engouang a souligné la nécessité de “faire appliquer par tous les membres de la CEMAC les nouvelles règles relatives à la valeur en douane de l’Organisation mondiale du commerce”.

Selon lui, les pays de la CEMAC souhaite “mettre en place un observatoire des mauvaises pratiques commerciales le long des corridors-pilotes Douala-Bangui- et Douala-Ndjamena”.

Il a par ailleurs fait état de “le mise en place d’un programme de sensibilisation vis-à-vis de la propriété intellectuelle”, programme qui sera financé grâce à des fonds mis à disposition par l’Union Européenne (UE).

Le Secrétariat de l’OMC a constaté que “des efforts ont été menés en vue d’améliorer le climat des affaires à travers l’appartenance des pays de la CEMAC à l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA), la simplification de certaines procédures, et des initiatives de lutte contre la corruption”.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :