“L’enquête sur les budgets communaux permettra de mesurer les performances de gestion des mairies” Nour Goukouni Nour

L’Institut National des Statistiques pour les Etudes Economiques et de Développement (INSEED) vient de lancer le mardi 05 juin 2018 une enquête sur les budgets communaux en vue de disposer des données mises à jour et fiables. Le but étant de corriger et d’orienter les actions des 42 communes que compte le Tchad. Pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants de cette enquête, votre site Tchadinfos.com s’est entretenu avec le directeur général de l’INSEED, M. Nour Goukouni Nour.

Monsieur le directeur général de l’INSEED, en quoi consiste cette enquête sur les budgets communaux ?

L’enquête sur les budgets communaux, est une opération qui vise à renforcer le processus de consolidation et de mise en norme des comptes nationaux du Tchad. C’est une première du genre au Tchad qui intervient dans un contexte où, le pays a besoin des données fiables et à jour pour permettre de construire des indicateurs, pour orienter les actions et les prises de décisions. Cette enquête est étendue sur l’ensemble du territoire national, c’est-à-dire les 42 Communes que compte le pays. Nos équipes sont déjà sur le terrain.

Quelle sera la méthodologie de collecte des données pour la réalisation de cette enquête ?

La méthodologie est très simple. Elle consiste à se rapprocher des maires d’arrondissements et des communes, pour collecter les informations sur leurs réelles recettes, les recouvrements, les dépenses, et mesurer leurs performances par rapport aux réalisations sur le terrain. Ce n’est pas une enquête pour contrôler les actions des communes, mais plutôt une opération qui permettra à l’INSEED de disposer des données mises à jour pour orienter les actions de développement et d’avoir une idée sur l’indicateur de développement local.

A quoi doit aboutir l’enquête ?

L’utilité est en fait de disposer des données fiables et mises à jour. Il permettra aussi de mesurer les performances en termes de gestion des mairies. Ces performances varient de 0 à 1. Par exemple si dans un arrondissement on a 75% de performance, c’est une moyenne satisfaisante. L’objectif global est d’avoir une visibilité des actions des mairies. Cette enquête permettra aussi aux usagers de voir quelle est la performance de leur mairie par rapport à une autre.

Donc c’est une enquête pour mesurer, planifier et orienter les actions de développement alors ?

Bien sûr ! C’est une opération qui permettra d’estimer les recettes et les dépenses des mairies. Elle permettra aussi de dresser un profil de développement économique et social, de cerner les facteurs déterminants de la production des richesses locales, d’évaluer le niveau de désenclavement des mairies, et de déterminer l’accessibilité de l’information, et l’accessibilité aux services sociaux de base.

Pensez-vous vraiment que, les maires seront disposés à mettre à la disposition de vos équipes les données nécessaires et justes ou bien vous avez d’autres techniques pour accéder à certaines informations pour la réalisation de cette enquête ?

Comme je disais tantôt, nous ne procéderons pas à un contrôle sur la gestion des communes. Nous voulons justes avoir des données fiables pour permettre aux communes elles-mêmes de savoir ce qui est fait et reste à faire par rapport aux recettes et aux dépenses. Pour dérouler les objectifs de l’enquête, nous avons en amont organisé des séances de sensibilisation à l’attention des maires. D’autres équipes seront déployées sur le terrain pour expliquer, informer et sensibiliser davantage les maires sur cette enquête. Sans la participation des maires et des leurs services, à cette enquête, elle n’aboutira pas. C’est vrai il y a des réticences, mais nous espérons qu’à travers les sensibilisations nous allons nous faire comprendre pour pouvoir réaliser cette enquête.

Laisser un commentaire