Nécrologie : 14 ans déjà que Gazonga est mort

1er avril 2006 – 1er avril 2020, cela fait 14 ans déjà que le célèbre musicien tchadien Gazonga est mort. Maitre Gazonga comme on l’appelait, cet artiste a marqué beaucoup de mélomanes tchadiens.

Né le 27 mai 1948 à Am TIamn , Maître Gazonga de son vrai nom Ahmat Saleh Rougalta est sans aucun doute le chanteur tchadien le plus connu à travers son pays. Il est le seul artiste tchadien à l’époque à avoir chanté en live le OK Jazz à Kinshasa dans les années 80.

C’est à peine à sa vingtaine qu’Ahmat Saleh eut à découvrir son goût pour la musique. Il entra dans le groupe International Chalal dont il fut membre fondateur. Il enregistra son premier album Golden Afrique à Abidjan en 1984. Il côtoya d’autres chanteurs comme Manu Dibango.

Au premier jour du mois d’avril 2006, Ahmat Saleh sentit juste un mal de tête qui s’est aggravé par la suite. Il fut transporté au « Pavillon des urgences» de l’Hôpital Général de Référence National (HGRN) de N’Djaména. La mort du Maître coïncide avec la date du poisson d’avril (1er avril), c’est pourquoi la plupart de ses fans n’ont pas du tout cru à la nouvelle de sa mort.

Sa fille Bintou Gazonga, devenue actrice et mariée à un célèbre musicien tchadien vivant au Canada, se souvient d’un père sévère mais attentionné.

« Mon père était un homme qui à toujours été à l’écoute, il était autoritaire et sévère mais ce n’était que par amour. Il était plein d’amour et voulait qu’on réussisse ».

Maitre Gazonga voulait que sa fille Bintou, homonyme de la défunte Bintou Malloum devienne athlète.

« Il aimait passer du temps avec nous, il pouvait vendre le ciel pour nous faire plaisir. Il s’assurait de nous inscrire dans les meilleurs écoles, même  quand il n’avait rien il ne le laissait pas paraître. Il m’encourageait à faire du sport il voulait que je sois une athlète et il a fini par m’inscrire au judo. Il voulait que je sois une femme forte. Il m’a toujours dit, il faut que tu te battes pour réussir dans la vie il faut que tu sois une femme indépendante et libre et ce sont des valeurs que je garde précieusement au fond de moi et qui m’accompagnent tous les jours de ma vie aujourd’hui ».

Bintou Gazonga

Maitre Gazonga continu de faire danser les Tchadiens à travers ses chansons. A signaler l’artiste était engagé politiquement comme militant du Mouvement Patriotique du Salut(MPS). Jusqu’à aujourd’hui le parti au pouvoir au Tchad, utilise sa chanson comme hymne.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :