N'Djamena : port du casque obligatoire pour les motocyclistes, la police se frotte les mains

La mesure sécuritaire visant à obliger les motocyclistes à porter des casques, est entrée en vigueur ce 1er mars. Les policiers se sont mis en embuscade sur les principales artères et ronds-points de la capitale, pour des contrôles d’application de la dite mesure.

Tous les motocyclistes distraits, filous ou encore trompés par cette rumeur qui dit que la mesure a été suspendue à cause la secte Boko Haram ont été désagréablement surpris.

Sous le viaduc du palais du 15, tout un tas de motos parqué et 5 voitures de police font le guet. Plus loin, un attroupement de motocyclistes encadrés par des policiers. Selon l’indiscrétion d’un badauds “c’est la caisse que vous voyez comme ça, 2000FCFA pour faire libérer votre moto“.

Ces scènes d’attroupement ou de racket organisé sont visibles un peu partout dans la ville. Un conseil payez votre casque, d’abord pour votre sécurité physique, mais aussi financière. Car à vouloir jouer à cache-cache avec la Police, vous ne finirez pas de débourser à chaque contrôle 2000 FCFA voir plus, alors que le premier prix de casque est à 7500 FCFA. Motocyclistes, vous êtes prévenus.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :