N’Djamena : obstruction des voies publiques, entre incivisme et ignorance

N’Djamena : obstruction des voies publiques, entre incivisme et ignorance

A N’Djamena, il n’est pas rare de voir les gens bloquer la route avec des engins à deux ou quatre roues sans gêne. D’autres installent les marchandises en pleine voie obstruant ainsi la libre circulation.

Le pire se passe à Dembé aux alentours du marché  en traversant le viaduc dudit quartier hommes et femmes installent des marchandises sur les voies publiques sans se gêner. Les conducteurs de taxis et minibus stationnent comme bon leur semble. Aucune règle du code de la route n’est respectée. Au marché de poissons frais communément appelé ‘’Forêt de Dembé’’ dans le 6ème arrondissement, les vendeuses débordent largement sur la voie bitumée  obstruant ainsi l’Avenue Charles De Gaulle.

C’est le même constat sur la route de contournement Dembé-Chagoua. Les vendeurs de boissons frelatées, chaussures et autres articles sont installés royalement sur la voie bitumée sous un œil complice des agents municipaux et forces de l’ordre qui ne font souvent presque rien pour désengorger la circulation.

Interrogés à ce sujet, les conducteurs de taxis et minibus rejettent le tort sur  gouvernement qui, selon eux ne leur a pas laissé autres choix que de garer en pleine route. Car, normalement des espaces aménagés leur seraient destinés pour stationner.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :