N’Djamena: l’axe Palais du 15 au viaduc de Chagoua baptisé Avenue d’Istanbul

N’Djamena: l’axe Palais du 15 au viaduc de Chagoua baptisé Avenue d’Istanbul

L’axe reliant le Palais du 15 janvier au viaduc de Chagoua a été baptisé le 27 décembre 2017, l’Avenue d’Istanbul. Ce baptême de rue au nom de la capitale économique de la Turquie s’inscrit dans le cadre de la visite officielle effectuée le 26 décembre dernier, par le chef de l’État turc, M. Recep Tayyip Erdogan au Tchad.

« La Commune de la ville de N’Djaména, après avis du président de la République, a décidé de matérialiser les liens fraternels à travers le baptême des rues N°5.051, 5.401 et 6.601 qui deviennent à partir d’aujourd’hui l’Avenue d’Istanbul conformément à l’Arrêté Municipal N°0459/M/SG/DUATU/2017 du 26 décembre 2017 » situe Mme Mariam Djiet Ibet, Maire de N’Djaména.

Elle rappelle que les relations entre la Turquie et le Tchad se sont construites aux fils des siècles entre les empires successifs turcs et les royaumes qui ont constitué le Tchad actuel. D’après Mme Mariam Djimet Ibet, les Turcs ont marqué leur présence notamment par le biais de la construction de maisons de type turc, l’enseignement de la méthode de fabrication des briques en argile cuite et la plantation de légumes et d’arbres fruitiers inexistants au Tchad à l’époque.

« Des traces de ces relations se trouvent encore dans les vestiges de la ville de Ouara et dans la ville actuelle d’Abéché où il y a un jardin dénommé jardin des Turques. Des familles d’origine turque sont également bien intégrées au Tchad. L’ouverture de l’Ambassade de la Turquie au Tchad en 2013 a marqué une nouvelle étape des relations entre les deux pays. Très vite, la volonté affichée de nos deux Chefs d’État a permis le jumelage entre la ville d’Istanbul et celle de N’Djaména, en 2014 » retrace le Maire de la capitale. Selon elle, cette relation est très importante pour la Capitale Tchadienne qui a bénéficié de l’appui et de l’expertise de la grande ville d’Istanbul, très expérimentée dans la gestion municipale. Mme Mariam Djimet Ibet renseigne que des appuis multiformes et indirects ont été réalisés au bénéfice de la population de la ville de N’Djaména.

Elle espère qu’à travers ce geste symbolique de baptême, les liens séculaires entre les deux pays puissent davantage se raffermir et rapprocher les deux peuples.

L’Ambassadeur de la Turquie au Tchad, M. Erdal Sabri Ergen, se dit très honoré par ce geste de la Mairie de N’Djaména, et partant du Tchad. Il informe, lors de leur tête-à-tête, le chef de l’Etat Tchadien Idriss Déby Itno, en a informé son homologue turc Recep Tayyip Erdogan du baptême de cette rue. « Le président Erdogan a exprimé toute sa reconnaissance envers le peuple Tchadien, en tant qu’ancien Maire de la ville d’Istnbul, puis Premier ministre et président de la République de la Turquie » rapporte-t-il. Pour l’ambassadeur turc, le baptême de cette rue est un symbole fort de coopération entre les deux pays.

 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :