Nations Unies : Une assistance intégrée en faveur des réfugiés et retournés vulnérables du sud du Tchad grâce au CERF

Nations Unies : Une assistance intégrée en faveur des réfugiés et retournés vulnérables du sud du Tchad grâce au CERF

Une mission inter-agences des Nations Unies composée du HCR, du PAM, de l’UNICEF et de OCHA a rencontré les autorités administratives et les responsables des services déconcentrés de l’Etat des régions du Logone Oriental et du Moyen Chari les 12 et 13 décembre 2017.

Cette mission avait pour but de leur présenter le contenu du projet financé par le CERF (Fonds des Nations Unies pour les Réponses d’Urgence) et de solliciter leur appui et leur implication pour la réussite de cette intervention.

Le financement CERF obtenu par la FAO, le HCR, le PAM, l’UNFPA et l’UNICEF avec l’appui de OCHA vise à apporter une assistance intégrée aux populations vulnérables en vue de contribuer à leur autonomisation. C’est un projet de transfert monétaire non conditionnel, non restrictif et à usage multiple. Cette assistance au profit de 11.268 ménages soit 41.393 individus (sélectionnés sur la base de leur vulnérabilité) couvrira deux camps de réfugiés (Doholo et Belom) et trois sites de retournés (Kobitey, Danamadja et Maiganga) sur une période de 7 mois allant de décembre 2017 à juin 2018.

L’argent couvrira l’achat de produits alimentaires, la santé, l’achat de produits désinfectant (eau de javel, savon), la mise en œuvre d’activités pour renforcer leur moyen d’existence (élevage, cultures maraichères) et la réhabilitation de leurs abris. Au-delà des bienfaits de ce projet pour les bénéficiaires, il y a lieu de relever son impact socio-économique pour les fournisseurs locaux.

Partout où la mission est passée, elle a eu l’adhésion totale des autorités administratives et des responsables des services déconcentrés de l’Etat. Félicitant l’initiative de ce projet pilote, le Secrétaire Général de la Région du Logone Oriental, M. Adam Adami Youssouf, a encouragé les agences porteuses de ce projet : «vous avez notre soutien total pour votre initiative. Je vous souhaite pleins succès pour cette œuvre salutaire. Nous serons présents pour vous appuyer».

Ce projet pilote s’inscrit dans la dynamique d’autonomisation des bénéficiaires. M. Jerome Merlin, Administrateur Principal Chargé de la Protection à la Sous-Délégation du HCR à Goré  indique qu’il s’agit de «passer de la phase de réponse humanitaire à la phase de pré-développement ». Selon lui, « L’assistance par l’intervention monétaire, qui n’est pas une activité en soit, mais un moyen de mener des activités, entre dans le processus de responsabilisation des ménages,  nécessaire et intrinsèquement liée à l’autonomisation des ménages. Le principe de “non conditionnalité” rendra davantage responsable ces bénéficiaires et participera à leur autonomisation».

A travers ce projet financé par le CERF, la FAO, le HCR, le PAM, l’UNFPA et l’UNICEF travailleront en étroite synergie, chaque agence en assurant un leadership dans son secteur de responsabilité, sur fond de coopération et coordination.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :